Remaniement : Copé a "l'impression d'un Bateau ivre"

Nicolas Gary - 03.04.2014

Zone 51 - Insolite - Jean-François Copé - Rimabud - bateau ivre


Il n'a que 16 ans, le petit Carolomacérien, et déjà, l'imaginaire en ébullition. Il compose probablement durant l'été 1871 ce qui sonnera son entrée dans le monde de la poésie, et qui impressionnera fortement Verlaine. Le Bateau ivre, ce sont 25 quatrains d'alexandrins, qui débutent par cette accroche : « Comme je descendais des Fleuves impassibles. » Sauf, que, triste fin, le navire « insoucieux », finit par couler.

 

 


même (gouvernement de) combat ?

 

 

A l'annonce du nouveau gouvernement de Manuel Valls, le président de l'UMP s'est senti guidé par des hâleurs, assurément. « Très inquiet », Jean-François Copé passe en revue les ministres présents, s'étonnant de la persistance de Mme Taubira, et de la réforme pénale qui n'a pas subi tonus bonus plus triomphants.

 

« À un moment où nous aurions besoin pour notre pays d'une équipe gouvernementale solide », note-t-il, la composition du gouvernement lui donne « l'impression d'un bateau ivre ».

 

Une intéressante réponse à Najat Vallaud Belkacem, qui citait plutôt Verlaine, en novembre dernier, alors que les premières rumeurs d'un remaniement ministériel était murmurée, et que des relents racistes remontaient à la surface et à la Une de certains journaux. « Pour le reste, le gouvernement est au travail et je pense que tout le reste, c'est de la littérature », assurait la porte-parole. 

 

Bien vu, pour M. Copé. Mais pour l'UMP, le mot d'ordre serait-il « Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer ! » ?