Rentrée littéraire sous pression : la course aux prix débute

Clément Solym - 01.09.2009

Zone 51 - Humour - rentrée - littéraire - pression


La rentrée littéraire, c'est un investissement pour les éditeurs : une véritable flopée de livres débarque dans les étals. On lance des dizaines d'auteurs avec, pour toutes les maisons, une même optique : un prix. Et de préférence, le Goncourt. Notons à l'attention de nos aimables lecteurs que le Goncourt ne rapporte que 10 € directement à son lauréat, contre des ventes en pagailles à son éditeur. Évidemment, l'écrivain touche sa part sur les ventes, mais on peut en effet parler de rentabilité éditoriale...

Depuis ses sources secrètes et mystiques, Julien Allès nous livre un point de vue, en interne, s'il vous plaît, sur les coulisses d'une maison...