Réponse de Bartabas à la Ministre

Clément Solym - 05.01.2008

Zone 51 - Insolite - Bartabas - DRAC - Christine


Un rendez-vous qui tourne court

Convoqué à la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Ile de France le vendredi 21 décembre, trois heures avant le début de son spectacle, Bartabas s’est mis en colère et s’en est pris au mobilier de la DRAC en apprenant que l’Etat ne tiendrait pas ses promesses budgétaires envers l’Académie du spectacle équestre de Versailles. Il a été interpellé deux heures plus tard et mis en garde à vue jusqu’au lendemain en fin de matinée à la suite d’une plainte déposée par le directeur de la DRAC.
 
C’est le Nouvel Observateur qu’il a choisi pour remettre une lettre ouverte à la ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, dans laquelle il ne mâche pas ses mots et explique les raisons qui ont pu motiver son accès de colère.

Une lettre ouverte qui ne referme pas le conflit

Dans sa lettre à la ministre, Bartabas défend son travail à Versailles ainsi qu'à la tête du Théâtre Zingaro d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), qui a "tissé patiemment une vraie relation, faite de fidélité et de respect, envers son public, sans jamais se compromettre dans les émissions crétinisantes de la télévision que vous financez, en les assimilant abusivement à un service public".

"Depuis plus d'un an, ce ne sont de la part de vos services que méfiance, tergiversation et humiliation, jusqu'aux faits récents dont vous ne pouvez ignorez le détail", affirme-t-il.

"Si les choses devaient en rester là, je me verrais dans l'obligation de remettre toutes les distinctions dont l'Etat français a bien voulu m'honorer. Elles ne représenteraient plus rien pour moi et votre fonction, à travers vous, pas grand chose", conclut Bartabas, qui est chevalier de la Légion d'honneur, du Mérite, des Arts et Lettres et du Mérite agricole.

Une ministre peu compréhensive

Dans sa lettre, Bartabas indique, en parlant de la ministre, qu'il "aimerait entendre (ses) excuses", dénonçant le "mépris" et l'"arrogance" de son administration.
"C'est lui qui devrait présenter ses excuses, en l'espèce", a réagi Mme Albanel, "surprise et assez blessée par cette lettre".
"Cette agression et maintenant cette violence verbale me choquent beaucoup", a ajouté la ministre, qui souligne le "soutien constant de l'Etat à ce grand artiste".

Je vous invite à lire la lettre dans son intégralité sur le site du Nouvel Observateur. La plume de Bartabas vaut le détour à l’image de ses spectacles. C’est quelqu’un d’entier et qui est loin d’être perdu au fond d’un grand bureau. Le terrain, le spectacle, le public, ce son là ses moteurs. On peut difficilement lui en vouloir d’adopter un ton aussi peu conformiste. Il est de ceux qui peuvent se le permettre et le domaine de la culture regrettablement en manque.

Pour approfondir

Editeur : First
Genre : jeux de societe
Total pages :
Traducteur :
ISBN : 9782754033398

Muscler son QI pour les nuls

100 milliards de neurones (les cellules nerveuses), reliés entre eux par 100 000 milliards de synapses (les liens neuroniques), en comptant une connexion par seconde, vous aurez fini de compter dans 32 milliards d'années : notre cerveau est une formidable "machine" à produire de l'intelligence ! Mais quand on ne fait rien, il perd en puissance et en efficacité.

J'achète ce livre grand format à 9.90 €