S'insulter à la manière d'Hamlet et de Roméo

Louis Mallié - 10.03.2014

Zone 51 - Insolite - Shakespeare - Générateur - Hamlet


Les insultes font légion dans Shakespeare, avec un art qui pourtant, les garde toujours de tomber dans la vulgarité. C'est bien souvent un condensé de métaphores et d'allitérations qui prête à rire. À côté de nos jurons contemporains, ces poétiques vindictes pourraient nous sembler bien désuètes. C'est sans compter sur la fascination qu'elles exercent encore sur les amateurs de joute verbale. 

 

 

Shakespeare

Joe Campbell CC BY-SA 2.0 

 

 

« Fen-sucked brassy nut-book », «You starveling, you elfskin, you dried neat's tondue » Tel est le genre d'injure que l'on trouvera au coeur du livre de Sarah Royal et Jillian Hoffer « Thou Spleeny Swag-Bellied Miscreant : Create Your Own Shakespearen Insults » un jeu de société sous forme de livre qui permet de s'affronter avec les mots d'Hamlet ou d'Henry IV.

 

L'expérience n'est pas nouvelle : une simple recherche google révélera l'existence de bon nombre de sites intéressés par les invectives du dramaturge, ainsi que celle d'un générateur d'injure : il n'y a qu'à cliquer sur « insult me again ». Le site du Los Angeles Times propose même un quizz intitulé « Did Shakespeare write that »? composé des citations plus ou moins inattendues du dramaturge. 

 

Le livre est l'aboutissement de toutes les tentatives faites pour s'injurier à la manière d'un personnage shakespearien. Composé de trois jeux de cartes, de carnets de notes et d'un long panel d'adjectifs de l'époque élisabéthaine, il permet au joueur de créer de nombreuses combinaisons. Si leur sens exact ne paraît pas toujours très clair, l'imagination saisit toujours aisément la pique. Plus qu'un simple jeu, le livre permet de rendre hommage à une facette légèrement moins académique de la rhétorique de l'auteur anglais.

 

S'insulter aussi bien n'aura donc jamais coûté aussi peu : disponible aux éditions Running Press, le livre coûte 12,95 $.