Salman Rushdie n'est pas prétentieux, l'auteur avait menti

Clément Solym - 21.08.2008

Zone 51 - Insolite - Rusdie - livre - mensonges


On se souvient sans peine de ce livre écrit par un des agents qui eurent la responsabilité de Salman Rushdie du temps où le gouvernement iranien avait lancé une fatwa et réclamé la vie de l'auteur. On y aurait découvert un Rushdie arrogant, prétentieux, imbuvable... bref, un portrait dans lequel l'auteur ne se reconnaissait pas vraiment.

L'éditeur, pourtant très confiant en ce livre, 'On Her Majesty's Service', avait expédié un exemplaire au romancier, et retardé la publication du livre d'une semaine, pour que Salman puisse se rendre à l'évidence : « Je suis certain qu'il sentira qu'il s'agit d'un grand livre... Il aura probablement même un fou rire », assurait-on.

Grand bien lui en a fait, car Ron Evans vient d'avouer que son livre n'était qu'un tissu de mensonge - le mot texte, ne vient-il pas du latin tisser ? - et que de nombreuses modifications y ont été apportées, rapporte l'avocat de Rushdie. On pouvait notamment lire que l'auteur protégé était si arrogant que les agents « tellement excédés de son attitude l'avaient enfermé et verrouillé dans un placard, et partirent pour un pub », histoire de descendre quelques pintes.

Rushdie n'a pas demandé de dommages et intérêts. « Les auteurs ont admis qu'il y avait des mensonges dans le manuscrit original », se satisfait-il simplement.