Auteur cherche éditeur sur Le Bon Coin : 15 % de droits d'auteur minimum

Nicolas Gary - 31.08.2015

Zone 51 - Insolite - auteur éditeur - petite annonce - science-fiction


Tony Duquénoy a publié son premier ouvrage aux éditions 7 Écrit en mars 2013. Man in Space, Lunar Invasion est disponible en format broché et numérique. Cet écrivain de 23 ans va faire parler de lui pour une démarche originale : il s’est lancé sur Le Bon Coin, à la recherche d’un éditeur. Pas sérieux, s’abstenir.

 

auteur chercher éditeur le bon coin

 

 

On a tout trouvé, mis en vente sur le site français de petites annonces : librairies, maison d’édition, ou même un prix littéraire – le prix du Style, sauvé in extremis en octobre 2012, de la disparition. 

 

On se souviendra même de la démarche du poète Éric Dubois, qui avait lancé un appel sur le site, partant à la « recherche de lecteurs ». Il évoquait un « appel à l’aide », rappelant que « beaucoup d’autres auteurs sont dans mon cas ». 

 

Tony Duquénoy est parti dans une démarche très différente. Lui, c’est un éditeur qu’il est parti chercher, après avoir annoncé une pause de son activité.

 

Je laisse ce message à tous mes contacts/lecteurs pour vous dire que je suis en train de faire une longue pause dans l'é...

Posted by Tony Duquénoy on samedi 9 mai 2015

 

 

Rappelant la publication de son roman voilà deux ans, l’auteur explique sa démarche. « Du fait que leur contrat était peu intéressant, j’ai décidé de changer de maison d’édition pour le second tome. » Et de poursuivre sur son annonce que tout contrat d’autopublication, ou de publication à compte d’auteur sera de toute manière écarté. Il n'acceptera que des contrats qui ne demanderont que « peu/pas du tout de participation financière ». 

 

Attention toutefois, l’auteur a des aspirations financières très claires : 

 

J’attends une maison d’édition honnête proposant un contrat clair et avantageux (et pas une rentabilité ridicule de 15 % par livres), qui se soucie réellement de ses auteurs, prends régulièrement de mes nouvelles pour me proposer (dans la mesure du possible bien sûr) des évènements promotionnels.

 

Cependant, il « est parfaitement conscient que la route du succès et de la notoriété est encore longue, mais il a décidé que jamais il ne laisserait tomber sa plume, et que ce roman signerait le début d’une longue carrière », lit-on sur sa page Facebook.

 

Bien entendu, certains ne manqueront pas de s’étouffer devant la demande. Aucun extrait n’est proposé, il faudra solliciter l’auteur depuis cette adresse, pour découvrir l’ouvrage. Nous avons pris contact avec l’auteur pour avoir quelques précisions sur sa démarche.

 

« La société de consommation nous entraîne, nous auteurs, à chercher de nouvelles solutions. Il ne faut pas croire à l’inefficacité des réseaux sociaux ni à leur supposé pouvoir miraculeux », concluait pour sa part Éric Dubois. Mais qui ne tente rien n’a rien.