Séance de dédicace en librairie sur... un Kindle

Clément Solym - 16.06.2009

Zone 51 - Insolite - séance - dédicace - librairie


Qui s'était posé la question ? Évidemment : pourquoi un Kindle blanc ? Pour que les auteurs puissent désormais céder au rituel des littérophages, la séance de dédicace. Car si les bibliophiles de tous poils font généralement dédicacer une page intérieure, désormais, c'est la coque du Kindle avec un gros marqueur que les auteurs peuvent gribouiller à loisir.

C'est dans une librairie de Manhattan, Strand, qu'un homme s'est présenté avec son lecteur après une lecture réalisée par dirige David Sedaris de son dernier livre, When You Are Engulfed in Flames. Il présente alors son objet à l'auteur, qui a dû sourire et saisir son plus beau feutre pour lui signer.

Avantage : on bascule du côté technophile de la force. Inconvénient : on risque de manquer rapidement de place...

En mai 2008, l'auteure Holly West s'était retrouvée dans la même situation, en ayant à signer un Kindle, et un cas de conscience s'était posé : n'était-elle pas en train d'exclure l'essence même de la librairie en acceptant de dédicacer l'objet ? Après tout, ce genre de promotion est fait pour que le libraire en tire un peu profit...

Mais David affirme lui qu'il en a déjà signé au moins cinq, mais également des iPod qui contenaient son audiobook. Dans un email, il précise même qu'il a eu l'occasion de signer une jambe artificielle, et que sa propriétaire s'en était amusée, expliquant qu'elle aurait désormais sa signature tatouée dans la chair...