Sentence : Lire le David and Goliath de Malcolm Gladwell

Antoine Oury - 29.01.2014

Zone 51 - Insolite - Rebecca Rubin - Malcolm Gladwell - sentence


Reconnue coupable d'incendies criminels, notamment de corrals de chevaux sauvages, et de délit de fuite, une militante écologiste a été condamnée à 5 années de prison par une juge fédérale de Portland, dans l'Oregon. Sa sentence mentionne également la lecture obligatoire de deux ouvrages, David and Goliath de Malcolm Gladwell, et Nature's Trust, de Mary C. Wood.

 


Bullhorn Not Eco-Terrorism

Un militant du droit des animaux manifeste contre la qualification de « terrorisme » accolée aux actions militantes

(Will Potter, CC BY 2.0)

 

 

Lorsque les médias l'ont surnommée la « Ben Laden de l'écoterrorisme », Rebecca Rubin a quitté les États-Unis pour le Canada, et 6 années de cavale ininterrompue. Il faut croire que la défense de la nature est un crime, et Rubin était en tout cas recherchée pour les incendies criminels de plusieurs corrals de chevaux sauvages.

 

La fugitive s'est rendue aux autorités canadiennes en 2012, et a reçu le verdict de sa comparution : 5 années de prison, mais aussi 13 millions $ de dommages et intérêts, 200 heures de travail d'intérêt général, ainsi que la lecture de deux ouvrages, David and Goliath de Malcolm Gladwell, et Nature's Trust, de Mary C. Wood.

 

Le premier est une série d'histoires prouvant que celui qui paraît faible peut avoir raison sur le puissant. Belles paraboles, que l'expérience de Rubin tend à contredire... Le second est signé par une professeure en lois environnementales, qui défend l'accès aux ressources primaires pour les citoyens.

 

Rebecca Rubin, qui faisait partie du Front de Libération de la Terre, ainsi que du Front de Libération des Animaux, entre 1996 et 2001, a exprimé des regrets pour ses actions, ainsi que pour sa vision « ni juste, ni constructive » des relations entre l'homme et la nature. Elle a expliqué devant la Cour que son engagement remontait à son enfance, et à la lecture de Charlotte's Web and Beautiful Joe (La Toile de Charlotte) de Elwyn Brooks "E. B." White.

 

« Bien que ma motivation principale, à l'époque, était mon amour incommensurable pour la planète, je comprends à présent que mon impatience, ma colère, mon égotisme et mon extrémisme entraient également en compte. Rétrospectivement, je reconnais combien mes actions ont été immatures », a-t-elle déclaré. Elle risquait la prison à vie.