Shelley Jackson invente la littérature fondante : écrire dans la neige

Antoine Oury - 17.01.2014

Zone 51 - Insolite - Shelley Jackson - neige - projet transmédia


Shelley Jackson n'est pas blanche comme neige : l'auteure est connue comme le loup blanc dans le monde des expérimentations transmédia, puisqu'elle a déjà fait plusieurs propositions originales, comme celle d'écrire une histoire au fil des corps de 2.000 volontaires tatoués pour l'occasion. Cette fois-ci, et les chutes de neige exceptionnelles outre-Atlantique n'y sont pas pour rien, elle a choisi la neige pour s'exprimer.

 

 

Hello, snow.

Pas comme ça... (Ashley Wang, CC BY-ND 2.0)

 

 

Autour de son propre domicile, à Brooklyn, Jackson a donc tracé ses textes dans la neige, qu'elle a également choisie comme sujet pour des écrits métaphoriques et poétiques : pour elle, les flocons sont « faits de carcasses de navires échoués... des visages d'horloges et des règles circulaires, de cartes de pays inconnus, de nuages des souffles de ceux qui ont appelé à l'aide et n'ont pas été entendus par un clair matin d'hiver ».

 

Un album Flickr a par ailleurs été créé, pour conserver quelques traces visuelles de ce projet qui n'est pas au long cours. La nouvelle complète, simplement intitulée Snow, contient 805 mots : « Pourquoi ai-je voulu écrire cette histoire dans la neige ? Parce qu'elle est blanche comme une page. »

 

L'auteure avait déjà expérimenté l'écriture sur un tel support en 2010, mais avait rapidement noté que cela était moins facile que prévu : elle tente alors de marquer plus distinctement les lettres en utilisant du sirop d'érable ou de la sauce soja, sans succès. « J'aurais pu essayer de faire pipi, une technique devenue une tradition séculaire, mais je ne crois pas que cela aurait été adapté au projet. »

 

L'auteure n'envisage pas forcément de publication papier pour cette oeuvre, et pourrait se contenter de l'album Flickr, ou à la limite d'une vidéo en stop motion.

 

(via The Guardian)