Botul exprime toute sa compassion au pauvre philosophe BHL

Clément Solym - 08.02.2010

Zone 51 - Insolite - Botul - compassion - pauvre


Exclusivité ActuaLitté : L'affaire tourne sur Internet depuis le début de la journée : BHL se prend les pieds dans le plat avec bonheur, en citant dans son livre destiné à en découdre avec Kant un philosophe imaginé par Frédéric Pagès, Jean-Baptiste Botul... En sa qualité de président de l'association des amis du philosophe, il nous raconte l'histoire d'une « imposture d'autant plus spectaculaire que personne ne l'a recherchée ».

Frédéric Pagès, à la remise du prix Botul 2009

Non parce que là, vraiment, c'est le comble du comble. « Si BHL avait pris le temps, ne serait-ce que de quelques clics sur internet, il aurait pu démasquer la farce. Mais à Botul, nous restons flegmatiques et exprimons toute notre compassion à l'égard de ce pauvre philosophe pris au piège des mots. »

Mais, Président, quand avez-vous appris la chose ? « Je le savais depuis quelques jours. J'avais reçu les épreuves du bouquin, mais je pensais qu'une maison sérieuse comme Grasset allait évidemment corriger ces choses. J'ai attendu que le livre soit imprimé, mais pour des raisons éditoriales, c'est le Nouvel Obs qui en a parlé en premier. Évidemment, il y aura un encart spécial dans le Canard, je suis en train de le boucler. »

« Nous exprimons toute notre compassion
à l'égard de ce pauvre philosophe
»
Frédéric Pagès, président de l'Association Botul

Une véritable escroquerie, définitivement. Mais au fait, comment BHL appréhende-t-il la pensée de Jean-Baptiste Botul ? « Il ne cite pas directement le livre, ni de lignes en particulier, mais il évoque les conférences que Botul a présentées et en parle à l'indicatif *. Tout ce qu'il mentionne se fait sans aucun recul ni aucune distance. Et surtout, il n'a aucun doute sur la véracité de ce qu'il avance. D'ailleurs, sa manière de reprendre les thèses développées est brouillardeuse et charabiesque. On ne comprend presque plus rien. »

Mais quand on s'offre le philosophe le plus en vue aujourd'hui, a-t-on envie de sabrer le champagne ou d'investir dans des gardes du corps ? « Je ne pense pas, si tant est qu'il en ait, que BHL m'envoie ses tueurs. Il est blindé et comme les politiques, va faire le gros dos. Avec le réseau dont il dispose, ce n'est pas cette anicroche qui va faire trébucher BHL. Il va se comporter en grand seigneur, dire qu'il a été piégé, et puis attendre que cela se tasse. »

On sent tout de même une hésitation...

« Dans le doute, je vais tout de même éviter de voyager à vélo ces prochains jours... »

La réponse de BHL est prévue pour ce jeudi, dans le Bloc-note du Point...


* Selon BHL, Botul aurait fait la preuve « au lendemain de la seconde guerre mondiale, dans sa série de conférences aux néokantiens du Paraguay, que leur héros était un faux abstrait, un pur esprit de pure apparence ».