Star de l'édition, Janet Evanovich, quitte un éditeur radin

Clément Solym - 16.07.2010

Zone 51 - Insolite - janet - evanovich - avance


La star a cela de commun avec la météo en montagne qu'elle est capricieuse et changeante. La star de l'édition a cela de commun avec celle du football français qu'elle n'est pas forcément fichue de manipuler correctement un ballon, mais qu'elle entend bien négocier sévèrement son contrat.

En l'occurrence, Janet Evanovich, qui aura passé 15 années de sa vie chez l'éditeur St Martin's Press vient de ficher le camp, parce qu'elle n'est pas parvenue à obtenir les 50 millions $ d'avance souhaités pour ses quatre prochains ouvrages.

Abonnée de la liste des meilleures ventes du New York Times, son héroïne, Stephanie Plum, qui doit connaître une adaptation au cinéma avec Katherine Heigk dans ce rôle, a plus d'une fois fait fureur. Cette jeune femme amatrice de lingerie féminine a récemment vendu 450.000 exemplaires de son dernier livre, selon les chiffres de Nielsen BookScan. Et l'an passé, son auteure aurait décroché 16 millions $ de ventes... avec forcément une place dans la liste des 10 auteurs les mieux payés.

Les réactions sont mitigées à l'annonce de ce qui passe soit pour un caprice, soit pour une exigence fondée. Or, voilà deux ans, un certain Ken Follett avait déjà signé un accord pour 50 millions $ sur trois livres et James Patterson bouclait avec Hachette un accord de 17 livres pour 100 millions $. Finalement, les prétentions de la dame sont-elles complètement tarées ?

A une époque où les éditeurs compressent les avances au maximum et que les livres se vendent de plus en plus sur Kindle, l'envergure de Janet lui permettrait tout de même de telles prétentions.

De son côté, l'éditeur ne souhaite pas faire de commentaires. On la comprend, elle pourrait dire des choses regrettées par la suite... Ce qui est intéressant, c'est que depuis 2003, la romancière semble n'avoir rien publié en France. Son dernier livre aurait été Flambant neuf, paru chez Payot... À part quelques poches évidemment...


Retrouver ses livres, gratuitement, sur Comparonet

Crédit photo, site officiel