Stéphane Guillon : une éviction d'Inter pour mieux lancer son livre

Clément Solym - 08.12.2010

Zone 51 - Insolite - bern - guillon - porte


Toujours dans les bons coups, Stéphane Guillon avait subi les foudres de la direction de France Inter, avec son comparse Didier Porte. Et pour l'un comme pour l'autre, c'est une carrière d'écrivain qui a succédé à celle de chroniqueur...

Guillon avait amorcé la pompe à commentaires fulgurants, pour le plus grand bonheur de son éditeur Stock. « Liquidation totale des humoristes, j’ai bien dit totale. Allez, allez, on y va, on licencie, on brime, on mute sans le moindre état d’âme… France Inter : écoutez l’indifférence ! »

Après On m'a demandé de vous calmer, sorti en octobre 2009, Stéphane Guillon a publié en novembre 2010, On m'a demandé de vous virer...

Stéphane Bern en chevalier blanc

Mais alors qu'il avait pris la défense de Didier Porte, estimant que la direction de Inter ne l'avait clairement pas entendu, Stéphane Bern a donné le contexte, d'une part sur la publication du livre, d'autre part sur le personnage Guillon. « Stéphane Guillon était en train de préparer un livre sur son éviction, donc il fallait qu’elle ait lieu à un moment. Il a tout fait pour se faire virer, il fallait au moins qu’on lui donne satisfaction. C’est la deuxième fois où France Inter lui donne satisfaction en lui accordant ce qu’il attendait. »

Sortie de scène bien orchestrée, qui diffère de celle de Didier Porte qui « en revanche restait dans son rôle, même si je n’étais pas toujours d’accord avec ce qu’il disait. Je ne partage pas ses idées quand il les expose, moi je n’expose pas les miennes, mais je respectais son travail. Donc je me suis érigé contre cette mesure idiote et inutile ».

Et le présentateur du Fou du roi de conclure : « L’attention s’est focalisée sur Didier Porte qui a été injustement viré et sur d’autres humoristes qui, à défaut d’avoir du talent, s’érigent eux-mêmes en victimes. »

Dont acte.

Z'avez acheté tous leurs livres ?