Stephen King donne de l'argent pour réguler les armes à feu

Cécile Mazin - 24.04.2013

Zone 51 - Insolite - Stephen King - armes à feu - régulation


Stephen King n'a jamais caché sa volonté de voir le territoire américain être sérieusement régulé, pour ce qui concerne les armes à feu. Avec sa femme, l'écrivain vient de décider de faire un don à une association de l'État du Maine, qui plaide justement en faveur d'un contrôle de la présence d'armes aux États-Unis. Un chèque à cinq chiffres, précise l'écrivain, sans en dévoiler le montant.

 

 

 

 

C'est que les actes de charité n'ont pas besoin d'une publicité excessive, assure-t-il, en objectant à l'Associated Press que le montant reste une chose privée. Mais pour la Coalition for a Safer Maine, qui précise que King lui-même est un porteur d'arme et un défenseur du Second amendement, il n'est pas contradictoire de défendre une régulation plus poussée.

 

On parle ainsi de la vérification des antécédents dans le port d'armes, ainsi que l'interdiction de vente de machines dont les capacités en termes de munition seraient trop importantes. La Coalition souligne d'autre part que le montant du chèque de Stephen et Tabitha est suffisamment important pour les aider à financer l'effort de communication. 

 

« Nous sommes reconnaissants pour le soutien généreux que M. et Mme King ont fait, en cet instant crucial et qui va dans le sens de nos efforts pour une régulation sensée dans le domaine des armes », explique Larry Gilbert, le coprésident de l'association, et ancien maire de Lewiston. 

 

Si l'on ne revient pas sur la possibilité de posséder soi-même une arme à feu, faire preuve d'un peu de bon sens et ne pas s'équiper comme si l'on partait en guerre semble une idée assez raisonnable pour la Coalité. 

 

Pour King, « les armes automatiques et semi-automatiques sont des armes de destruction massive. Quand des farfelus veulent faire la guerre aux gens qui ne sont pas armés ou pas préparés, ils utilisent des armes de ce genre.

 

Je n'ai rien contre les propriétaires d'armes à feu, les chasseurs ou les tireurs sportifs, mais les armes semi-automatiques n'ont que deux buts. L'un est que leur possesseur puisse les prendre pour se rendre sur un champ de tir et crier, tout excités, YEAAAAH, puis tirer jusqu'à ce que de la fumée s'échappe du barillet. L'autre - la seule autre - c'est de tuer des gens. »