Surveillez vos emails sous peine d'être virés

Clément Solym - 24.08.2010

Zone 51 - Insolite - sondage - collègue - enquête


Mettons de suite les informations dans leur contexte. Le sondage n'a pris en compte que 2000 personnes et seulement des employés de bureau. On voit mal en effet un plombier envoyer des mails toute la sainte journée.

Ainsi, selon l'enquête, 20% aurait envoyé un email à chaud, qu'ils ont par la suite regretté.

Quand l'email aide à la franchise...

Se faire virer pour insultes à supérieur, ou mêmes coups, sont maintenant des choses appartenant au passé. Déjà, on voit beaucoup moins souvent son supérieur, et nos modes de communication ont évolué. L'insulte, la blague un peu trop cynique à voix haute ? Trop dangereux. Vaut mieux l'email.


Mais attention aux copies cachées et envois multiples. 10 % déclarent ainsi avoir envoyé un email critiquant un collègue à la personne en question. Mieux, un tiers des personnes avouent s'être trompé, cochant "répondre à tous" plutôt que "répondre" dans un email « douteux » de quelque manière que ce soit.

...ou à la lâcheté


Sur le total de personnes interrogées, la technique de rupture la plus usitée est...l'email. Pas terrible, très lâche. On critiquait le texto, parade, voilà le mail. Problème, les conséquences peuvent être rapides et graves : l'année dernière, un homme travaillant chez Deloitte a dû démissionner après avoir envoyé un mail à ses collègues pour élire le plus beau mâle de la boîte. Habituellement on fait ça au collège, sur des bouts de papier.