The Walking Dead Burger, goût chair humaine, enfin au menu

Julien Helmlinger - 01.10.2014

Zone 51 - Humour - The Walking Dead - Marketing - Fast food


Ce mardi, un « chef » londonien a célébré à sa façon le lancement ce 13 octobre prochain de la cinquième saison de la série TV adaptée du comics The Walking Dead. Jusqu'ici, la pratique du cannibalisme restait plutôt marginale. Réservée aux créatures de fiction et autres cas d'école de la psychiatrie, de la survie en milieu hostile, et autres dérives de la drogue de synthèse. Mais James Thomlison pourrait bien la rendre populaire, à sa façon.

 

 

 

 

Le chef cuisinier James Thomlison revendique avoir créé le premier burger dont la viande aurait exactement le goût de la chair humaine. Une aventure littéraire, culinaire, mais pas que. Il confie au New York Daily News avoir tout d'abord lu Jungle Ways, bouquin signé de l'explorateur et journaliste du siècle dernier, le cannibale William Seabrook.

 

Inspiré par le récit de l'homme de lettres anthropophage, le cuisinier a persuadé un étudiant en médecine de lui donner un bout de sa chair, pour voir si Seabrook disait vrai en prétendant que consommer de la chair humaine était « comme goûter un veau au pic de sa jeunesse, pas tout bébé, mais pas encore arrivé à l'âge adulte ».

 

Il s'est inspiré également du témoignage du tueur cannibale Issei Sagawa, et visiblement critique gastronomique à sa façon, qui confiait que « la chair humaine fondait dans ma bouche comme du thon cru dans un restaurant de sushis ». Pour le professionnel, il n'en fallait pas plus pour concocter un hamburger à base de viandes et d'os à moelle.

 

À table !

 

Si vous avez l'eau à la bouche, mais n'avez pas l'occasion de passer par Londres, inutile de dépecer votre voisin dans un moment de désespoir. Car voici la précieuse recette, du moins à peu près : pour 6 ou 8 burgers, prévoir 400 grammes de porc, 400 grammes de bœuf, et 200 grammes de moelle osseuse, le tout haché, salé et poivré.

 

Même si n'importe quel zombie vous expliquera que moins vous assaisonnerez ce mélange, et d'autant plus son goût sera fidèle à celui de la chair humaine, le tout est à mixer dans un bol jusqu'à parvenir à un mélange homogène.

 

Il ne reste plus qu'à façonner vos burgers à partir de cette mixture, à raison d'environ 150 grammes de bidoche par sandwich pour une personne normalement constituée. Si vous faites peu de cas de vos artères, vous pouvez très bien tenter la double ration. 

 

On pourrait éventuellement garnir de salade ou autre, et cuire la viande à la poêle, à feu doux et en la retournant régulièrement. Mais il faut admettre que ces derniers artifices vous éloigneront du régime du zombie qui se respecte.

 

Attention, les images ci-dessous peuvent heurter la sensibilité des gastronomes...