Tour de Babel en livres, une 'œuvre de participation massive'

Clément Solym - 09.05.2011

Zone 51 - Insolite - tour - babel - livres


Buenos Aires a été élue Capitale mondiale du livre 2011 par l'Unesco. Dans le cadre du Salon du Livre de Buenos Aires, capitale du livre 2011, Marta Minujin a créé une Tour de Babel éphémère de trente-mille livres, d'une trentaine de mètres de haut.

Une Tour éphémère

La Tour est située au cœur de la ville, sur la Plaza San Martín. À partir de jeudi prochain et jusqu'au 28 mai, les visiteurs pourront gravir par groupes de cent la structure hélicoïdale de six étages, en entendant le mot « livre », prononcé dans toutes les langues. (voir le site)


À l'entrée du monument, les livres de tous les pays sont confondus ; puis ils sont regroupés par continents : les ouvrages américains aux premier et deuxième étage, les œuvres européennes au troisième et au quatrième, les textes africains au cinquième et les écrits asiatiques au sixième.

Une œuvre collective


La plupart des livres, posés sur des panneaux métalliques, ont été fournis par les cinquante-deux ambassades de Buenos Aires, choisis pour leur valeur symbolique : Cuba a offert Opération Massacre de Rodolfo Walsh, le Japon a donné le Conte des deux cités de Charles Dickens et de nombreux livres d'art ; Mexique ont envoyé des poèmes de David Huerta, et d'Arturo Dávila.

Des milliers d'Argentins ont donné leur livre préféré pour compléter la Tour. Les volumes ont été recueillis, scellés et emballés ; leurs références ont été enregistrées.(via Lanacion)

« L'idée est d'unir tous les peuples par le livre. » (Marta Minujin) Le 28 mai, les visiteurs pourront emporter un livre. Les ouvrages restants rempliront les rayons de la première bibliothèque multilingue de la capitale, baptisée Bibliothèque de Babel, en hommage à « la créativité et la culture de tous les peuples du monde. »

Selon la Bible, aucun dessein n'aurait été irréalisable pour les hommes, si tous avaient possédé la même langue...