Transformer textes littéraires et philosophiques en brevets

Clément Solym - 13.05.2014

Zone 51 - Insolite - demande de brevet - textes littéraires - philosophie


Il fallait y penser et Sam Lavigne l'a fait. Ce dernier a créé un programme qui change les textes littéraires et philosophiques en demandes de brevets, mais surtout, inutile de se demander pourquoi. Dans l'univers informatique, si quelque chose est inutile, alors il devient indispensable. À partir de trois exemples très connus, le Manifeste du parti communiste, Un artiste de la faim, de Kafka et La question concernant la technologie, de Heidegger, le développeur s'est donc lancé dans l'aventure.

 

 

Figure 2 From Paul Scheerbart's Perpetual Motion Machine

 

 

Paul Scheerbart, l'auteur allemand décédé à Berlin en 1915 a fait des émules. Il avait consacré une grande partie de sa vie à réaliser le mouvement perpétuel; qui devait lui apporter gloire et fortune. Sauf qu'il ne parvint jamais à le concrétiser et son Perpetuum mobile ne verra jamais le jour. Dans son journal de bord, il relate les différents types d'expériences menées - et ratées - pour venir à bout de son projet. Et ce sont les travaux de ce bonhomme qui ont motivé Sam à se lancer.

 

La méthode, et le discours qui va avec, repose sur la recherche de structures grammaticales communes et propres au langage des demandes de dépôt de brevets. L'idée est, par la suite, d'extraire ces schémas syntaxiques, en puisant dans les textes que l'on souhaite transformer. Le titre typique est en effet composé de la structure suivante : NOM + (autre NOM) pour [INFINITIF] [PHRASE NOMIINALE]. 

 

Et pour extraire les éléments qui répondent à ce modèle, le programme sera particulièrement utile. À partir du Manifeste communiste, voici donc ce que Sam est parvenu à extraire comme titres possibles pour ses improbables brevets

 

Une méthode basée sur le Web et un dispositif pour hanter l'Europe

Un appareil et un système pour dépasser les pyramides égyptiennes

Un appareil et un système de lutte contre la bourgeoisie

Un procédé et un appareil pour avoir des femmes

 

Bref, l'ensemble est donc passablement incongru. Mais ne s'arrête évidemment pas en si bon chemin : la demande de brevet doit en effet s'accompagner d'une présentation succincte, un résumé. Pour ce faire, c'est une méthode similaire à celle de la génération des titres qui est utilisée. Chez Heidegger, le créateur s'est donc lancé dans une petite restriction, en ne sélectionnant plus que certains éléments, qui soient réellement des artefacts, évoqués par le philosophe. 

 

Tout repose ensuite sur la production de modèles grammaticaux, filtrés sur la base d'hyperonymes - des mots qui représentent une catégorie supérieure d'un terme. ‘Machine' serait l'hyperonyme de ‘Voiture', et ‘Oiseau', celui de ‘Pigeon'. Chez Kafka, plusieurs termes relèvent de la catégorie organisme, et ressortent donc différents résultats en lien avec le corps et l'humain. 

 

Couplant l'ensemble de ces éléments, Sam est parvenu à des descriptions pour le moins rock'n roll, tout cela en ne faisant que filtrer, sur un mode de data mining ludique, pour aboutir à la présentation complète de sa demande :

 

La présente invention est elle-même le produit d'un long parcours. La présente invention trouve son complément naturel dans la paresse la plus paresseuse. La présente invention crée un monde à son image. La présente invention met en danger l'existence de la propriété bourgeoise. La présente invention devient un appendice de la machine. 

[…]

Selon un autre mode de réalisation, le dispositif est le caractère misérable de cette appropriation. Le dispositif est la non-existence d'une propriété. Selon un mode de réalisation favori, le dispositif n'enlève à personne le pouvoir

[…]

Selon un autre mode de réalisation, le dispositif est le fruit nécessaire de sa propre forme. La présente invention dissimule le caractère réactionnaire de la critique. La présente invention est l'expression de la lutte.

[…]

 

Inutile, donc indispensable, et consultable à cette adresse.