#Twitter10K selon Le Robert : finis les #LOL, #PTDR ou #WTF

Nicolas Gary - 09.01.2016

Zone 51 - Humour - Twitter réseau - communication messages - caractères contraintes


Le réseau de micro-blogging Twitter s’était taillé une réputation avec sa contrainte de 140 caractères. Et selon Jack Dorsey, le fondateur, cette limitation est une partie propre de l'identit. Et voici que la rumeur vrombit, avec un nom, #Twitter10k, signifiant que l’on passerait à un réseau où les messages atteindraient 10.000 signes. Le monde a évolué, le petit oiseau bleu aussi ?

 

A Twitter Banner Draped Over The New York Stock Exchange For Twitter's IPO

Anthony Quintano, CC BY 2.0

 

 

10.000 signes n’est pas pris au hasard : c’est la limite qui est imposée pour les messages privés, dont justement la taille s’est considérablement accrue au cours de l’année passée. Pour les utilisateurs inaccoutumés à Twitter, les 140 caractères seraient un véritable problème, voire même un obstacle rebutant pour le recrutement de nouveaux adeptes. Permettre de créer plus de texte, c’est s’ouvrir, et ressembler un peu plus à Facebook – avec une certaine retenue tout de même. Sauf que même si Facebook ne gagne pas vraiment d’argent, il compte 1,55 milliard d’utilisateurs, quand Twitter en est encore très loin. 

 

Coté en bourse, Twitter doit malgré tout faire des choses pour accumuler de l’argent. L’idée des 10k reste étrange : nombre de sociétés et start-up se sont lancées avec l’idée d’allonger les messages, mais aucune n’a vraiment pris. Alors ? Surtout que le grand patron s’est lancé dans un plaidoyer où, a priori, il n’est pas vraiment des plus chauds.

 

Alors ? Eh bien en attendant le grand jour, Le Robert, dictionnaire facétieux au community management des plus amusants, vient de faire la démonstration de l’évolution des usagers. Si l’on ouvrait les vannes des 140 caractères, le langage serait littéralement libéré ! 

 

En une dizaine de messages, le compte en folie s’est amusé à explorer les acronymes et autres abréviations communément utilisés pour les échanges : voici donc ce que donnerait un Twitter en 10.000 caractères. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bon, en attendant, Twitter a atteint son niveau boursier le plus bas, ce vendredi, quelques jours après que la rumeur des 10k s’est propagée. Les investisseurs font grise mine, alors que l’action est passée sous le niveau des 20 $. La valeur est donc de 13,6 milliards $ contre 14,2 milliards, quand la société s’est introduite en bourse, en novembre 2013. Avec une capitalisation de 40 milliards quelques mois plus tard.