Un astéroïde rebaptisé en l'honneur de l'Ecossais Iain Banks

Julien Helmlinger - 07.07.2013

Zone 51 - Insolite - Iain Banks - Astéroïde - Hommage


Ce 21e millénaire, on ne rechigne décidément plus à tirer des plans sur la comète. En attendant l'odyssée de l'espace programmé pour une mèche de cheveux d'Arthur C. Clarke, un second hommage littéraire tourne d'ores et déjà en orbite dans notre système solaire. Un fan et scientifique du Massachusetts, Jose Luis Galache, du Minor Planets Centre, a obtenu de l'International Astronomical Union que l'astéroïde 5099 soit rebaptisé. En hommage au défunt amateur de whisky et utopiste pan-galactique, Iain Banks. 

 

 

 Crédits : Waterstones

 

 

Cette idée originale a émergé suite à l'annonce de la phase terminale de son cancer, par l'écrivain de science-fiction, courant avril. Sur le blog du Minor Planets Centre, le Dr. Jose Luis Galache explique : « Quand j'ai entendu parler de sa maladie, je me suis immédiatement demandé ce que je pouvais faire pour M. Banks, et la réponse fut évidente : Donnez-lui un astéroïde ! ». Bien qu'il aurait aimé voir le caillou rebaptisé du vivant de Iain Banks, le changement de nom n'a été approuvé que le 23 juin, 14 jours après le décès de l'écrivain.

 

Le scientifique confie avoir été inspiré par l'oeuvre de l'auteur qu'il avait d'ailleurs rencontré à l'occasion d'une séance de dédicaces lorsqu'il était étudiant. Et notamment par la série « La Culture », qui retrace les chroniques d'une société technologiquement avancée qui utilise des astéroïdes évidés pour voyager plus vite que la vitesse de la lumière.

 

Tandis que les prérogatives du Minor Planets Centre comprennent la désignation des découvertes d'astéroïdes, ainsi que l'attribution de leurs numéros, en revanche, c'est au Committee for Small Body Nomenclature que revient la charge de leur attribuer un nom. Ces deux structures se trouvent sous la même houlette de l'Internationa Astronomical Union.

 

La citation officielle indique : « Iain M. Banks (1954-2013) était un écrivain écossais connu pour la série La Culture, de romans de science-fiction. Il a également écrit de la fiction sous le nom Iain Banks. Un athée évangélique et amateur de whisky, il méprisait les médias sociaux et appréciait écrire de la musique. C'était un extra dans Les Monty Python et le Saint Graal. »

 

Ci-dessous un hommage plus terre-à-terre, signé de l'autre Écossais, Irwine Welsh, légendé « Banksie forever ! » et publié via Twitter :