Un auteur britannique interdit de séjour aux USA

Clément Solym - 20.03.2008

Zone 51 - Insolite - Hursley - USA - Sebastian


Sebastian Horsley ne pénétrera pas le territoire étatsunien pour la promo de son dernier livre. Un porte-parole d'HarperCollins, Seale Balleger, a déclaré que l'auteur avait été stoppé par les services de l'immigration à l'aéroport de Newark (New York) alors qu'il entamait une tournée pour Dandy in Underwrold

(vraisemblablement une référence au douzième album du groupe anglais T.Rex, sorti en 1977).

« Atteintes aux bonnes moeurs »

L'accusation qui pèse sur Sebastian est inquiétante : « atteintes aux bonnes moeurs », alors qu'il arrivait vêtu d'un haut de forme, un costume trois-pièces et les ongles vernis. Mais en se tournant vers le passif de Sebastian, on saisit mieux les angoisses de l'immigration. Horsley prétend en effet avoir couché avec 1.000 prostituées , travaillé comme escort-boy, prôné la réhabilitation de la drogue (laquelle ?) ou encore a réalisé des interviews filmées où il évoque son usage des drogues et sa vie sexuelle, lesquelles ont évidemment été diffusées sur Internet...

Renvoyé chez lui, avec pertes et fracas

« Il est extrêmement honnête concernant sa vie. C'est comme ça que Sebastian est » ; explique Ballenger. Après plusieurs heures d'interrogatoire, Horsley fut, franchise ou pas, renvoyé à Londres par l'avion suivant. Personne n'a souhaité d'ailleurs faire de commentaire, ni sur la situation, ni sur le personnage...

Exceptée Lucille Cirilo, porte-parole des services de l'aéroport. Elle précise qu'en effet, dans un certain cadre, les voyageurs qui ont été reconnus coupables de « atteintes aux bonnes moeurs », ce qui implique entre autres l'usage de stupéfiants, ou qui admettent une forme de toxicomanie, peuvent être reconduits.

Manque de clareté

Pourtant, son livre est publié aux États-Unis, connais un certain succès. En Angleterre, les critiques l'ont trouvé drôle et révoltant. « Il est regrettable qu'on ne l'ait pas laissé s'exprimer, déplore la maison d'édition. [...] Ses mémoires sont un avertissement, une mise en garde sur les choix que l'on peut faire. Certains sont conventionnels, d'autres non. »

Ce doit être un simple différend culturel...