Un bras mécanique capable de reproduire l'écriture manuscrite

Antoine Oury - 28.01.2015

Zone 51 - Insolite - robot écriture manuscrite - Bond mécanique - messages personnalisés


Depuis plusieurs mois déjà, la start-up américaine Bond travaille avec un allié inattendu : un bras mécanique, ultra-sensible, capable d'imiter une écriture manuscrite. L'unique application concerne les messages personnalisés, pour le moment, essentiellement commandés par des sociétés, mais Bond espère que le concept pourra séduire des particuliers pour leurs relations épistolaires.

 



 

 

La start-up, fondée en 2013, avait pu autrefois être qualifiée de « Uber du cadeau » : elle proposait, via une application, une sélection de cadeaux typiques, pour un contact professionnel, un supérieur ou un collègue. L'usager sélectionnait son budget, et la société se chargeait du colis, de l'expédition, et de la personnalisation, avec la possibilité de faire rédiger automatiquement et en série des notes manuscrites. 

 

Non pas imprimer, mais bel et bien rédiger, à l'aide d'une dizaine de bras automatiques capables de former des lettres manuscrites. Une fonctionnalité qui est devenue l'unique service proposé par Bond, en novembre dernier. « Nous veillons avec une attention particulière à ce que le résultat soit parfait. Quelle plume est la plus adaptée ? Quel papier est le plus agréable ? Comment l'encre va-t-elle se répartir sur la surface ? », explique Sonny Caberwal, fondateur et PDG de la start-up américaine.

 

La société propose différentes graphies, dont celle de Nikola Tesla, et intégrera bientôt d'autres écritures manuscrites, mais peut également apprendre à ses machines celle d'un usager. Il suffira de recopier quelques paragraphes à la main, qui seront ensuite scannés et déchiffrés par l'intelligence artificielle qui met en mouvement les bras mécaniques.

 

Une carte standard de remerciement ou de félicitation coûte en moyenne 3 $, avec un tarif dégressif selon la quantité. Évidemment, le marché de Bond reste pour l'instant limité aux entreprises, particulièrement au moment des cartes de vœux : l'écriture manuscrite permet d'économiser du temps, sans pour autant négliger ses relations épistolaires. Qui plus est, rien ne laisse deviner que c'est un robot qui a rédigé la note : le bras mécanique inclut des variations aléatoires dans l'écriture, comme une main humaine le fait, souvent inconsciemment.

 

Le rythme de production s'échelonne autour de 10 heures pour 500 à 700 notes, selon la longueur du texte, soit 48 heures, envoi inclus et Bond entend bien le diminuer, autour de 36, voire 24 heures. Pour une écriture personnalisée, il faudra compter jusqu'à 4 jours.