Un café bien serré, mais sans DRM : le hacking d'expresso Keurig

Cécile Mazin - 17.12.2014

Zone 51 - Insolite - machine café - expresso lecture - DRM verrous


Tout le monde avait bien ri, en apprenant que la marque de machine à café Keurig se lançait... dans les verrous numériques. Son appareil à expresso disposait d'un cryptage numérique anti-capsule tierces, très précisément calqué sur le modèle du DRM qui pourrit les livres numériques. Mais qui dit verrous, dit pince-monseigneur. Et cela n'a pas manqué.

 

Expresso mono tone
MaxGag, CC BY ND 2.0

 

 

Attention, on s'accroche : la société Keurig avait décidé de mettre en place un système de cryptage sur tous ses futurs modèles de machines à café, qui empêche de se servir de capsules qui ne soient pas DRM-compatibles. De quoi s'interroger, malgré les propos du PDG : « Nous utilisons une technologie interactive pour nous aider à brasser nos packs d'infusion Keurig. Pour cette raison, le système ne pourra pas brasser les paquets non autorisés ».

 

Eh bien les amateurs de lecture numérique et de café peuvent se sentir soulagés : il existe un hacking, impliquant de bidouiller légèrement sa machine à café, pour supprimer le verrouillage imposé par la marque. De quoi rappeler que, pour le consommateur, l'important est de pouvoir se servir du matériel qu'il achète et qu'il n'entend pas se faire imposer de restrictions, quelles qu'elles soient. (voir sur Reddit)

Et certainement pas obéir aux diktats que tente d'imposer le fabricant.