Séduire avec Amazon Premium : "Soudain, il la pénétra totalement"

Nicolas Gary - 14.04.2015

Zone 51 - Insolite - Amazon Premimum - ebooks érotique - Harlequin livres


Chez Amazon, on ne badine pas avec le sexe. Du tout. Assurant la promotion de son service Amazon Premium, qui présente la livraison en un jour, du stockage cloud et d'autres petits avantages pour le client, la firme frappait fort. « Toutes vos envies à 1 jour ouvré de vous » allait-il de pair (et pas de fesses) avec « Un large choix d'ebooks » ? Si fait.

 

 

Sur la page d'accueil de Premium, on pouvait effectivement découvrir les trois grandes vertus cardinales de l'offre Premium

 

La livraison

Le stockage de photos

L'accès à la Biblitohèque de prêt Kindle.

 

Or, comme l'a remarqué Brain, pour ce dernier élément, un visuel était choisi, fort à propos : un Kindle, certes, avec du texte, et une belle page ouverte sur le prologue du livre Lola — Petite, grosse et exhibitionniste (tome 1). L'auteure, Louisa Méonis jouissait, si l'on peut dire, d'une publicité restreinte : on ne voyait pas vraiment qu'il s'agissait de son texte mis en avant sur la page d'accueil du service.

 

Comment dire ? Que chez Brain, on a eu le cerveau qui a chauffé ? Les petits curieux sont allés voir de plus près ce qu'il en était réellement de ce livre numérique, et la réalité est troublante. Si le site a été mis à jour, et que l'on ne trouve plus trace du tout de cette inconvenante présence, nous sommes malgré tout parvenus à mettre la main dessus – si vous me passez l'expression.  

 

 

 

 

Nul doute : le large choix d'ebooks, disposant de plus de 600.000 livres numériques à emprunter, gratuitement a bien été nettoyé de la page d'accueil d'Amazon, comme le démontre ce cache.

 

L'avantage d'Amazon, c'est qu'ils font les choses en grand, et surtout en haute définition. En agrandissant donc l'image, c'est un Kindle Fire qui apparaît, la tablette qui a fait un four en Europe. Et plus aucun doute possible : Brain ne nous a pas fait une farce, c'est bien le livre numérique dont il est question. 

 

 

 

 

Pour ceux qui doutaient que les premières lignes puissent être trompeuses, voici le résumé du livre

Auteur de romans érotiques la nuit et assistante d'une patronne aussi tyrannique qu'anorexique pour une grosse boîte de finance new-yorkaise le jour. Et jusque-là, je m'en sortais pas trop mal. Mais il a fallu que mon big boss décède (l'égoïste !).

Hop, Joseph Hamlish n'est plus, vive Jérémy Hamlish ! Alias monsieur le fils héritier qui a débarqué dans nos bureaux, alias monsieur JE SUIS UN DIEU VIVANT. Alors bon, moi, j'ai beau être une fille très bien sous tout rapport, quand on me met dans un ascenseur (ou sur un ring) avec l'incarnation de mes fantasmes, forcément, j'ai tendance à dépasser les bornes des limites.

Voire à aller un peu au-delà…

Chose d'autant plus amusante que, pour les services Premium dans les autres langues sont bien plus sobres, et tous calqués sur le même modèle. Si chez Harlequin, un tiers des ventes de livres se fait en numérique, on ignore encore si un tiers de celles d'Amazon reflète cette promotion habilement déguisée pour la littérature érotique.