Un libraire chrétien confondu avec un vendeur de CBD : t'en fais une tête !

Nicolas Gary - 22.07.2019

Zone 51 - Insolite - CBD Cannabis - éditeurs Bibles - rouler fumer


La Bible est peut-être menacée par les tensions entre États-Unis et Chine, les éditeurs chrétiens tentent de garder la tête haute. Surtout quand ils sont confondus avec des revendeurs de Cannabidiol. Si, si, le CBD, l’autre substance active du cannabis, qui sert dans un cadre médical. 

cannabis-1131526_960_720

 

Depuis 40 ans, c’est un certain réconfort qu’offrait le libraire chrétien Christian Book Distributors : spécialisé dans les ouvrages religieux, et plus spécifiquement les bibles, il était connu sous l’acronyme CBD. Et quand les frères Ray et Stephen Hendrickson ont commencé leur travail, ils vendaient leurs baumes spirituels sous la forme de papier, certes, mais pas à rouler.

Or, la popularité grandissante du Cannabidiol, connu sous le nom CBD, dérivé chimique du cannabis, commence à nuire au commerce. Et ce n’est pas parce que l’on parle d’un buisson ardent, qui fait peser sur Moïse des soupçons d’abus de psychotropes, que tout se justifie.

Le problème qu’a rencontré le revendeur CBD, c’est à Google qu’il le doit : les internautes ayant multiplié les recherches avec les trois lettres, ils ont débouché sur le site du libraire, et pas sur un vendeur de Cannabidiol. Rappelons que ce dernier est utilisé pour traiter des malaises allant de l’anxiété à l’épilepsie, sous la forme de sucettes, huiles essentielles ou chocolats, et même suppositoires. 

Une vague de popularité qui a provoqué des appels de clients pas vraiment intéressés par les Saintes Écritures. Certains d’ailleurs pour se plaindre qu’ils n’avaient pas reçu leur commande de bonbons à base de CBD. « Avec la montée rapide du CBD et du cannabis en tant qu’industries légitimes, il y aura forcément une confusion sur le marché », explique Kraig Fox, directeur général de High Times, publication spécialisée.

Et Stephen Hendrickson lui-même de témoigner : « Je conduisais ma mère récemment. Elle a vu un panneau disant : “Le CBD est vendu ici.” J’ai dû lui expliquer : “Non, maman. Ce n’est pas nous.”. » 



via New York Times


Commentaires

Pas de commentaires

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.