Un livre rendu à la bibliothèque avec 52 ans de retard

Camille Cornu - 19.10.2015

Zone 51 - Insolite - Université de Portland - retard bibliothèque - emprunt livre


Si vous êtes usager d'une bibliothèque, peut-être vous est-il déjà arrivé d'égarer des livres, ou de les rendre un peu trop tard. Sachez en tout cas qu'il n'est jamais vraiment trop tard, et que non, les bibliothécaires ne vous en voudront pas. Un Américain a rendu la semaine dernière deux livres à l'Université de Portland, qu'il avait emprunté il y a 52 ans...

 

CC Richard Read/The Oregonian

 

 

Le plus insolite est peut-être que l'homme a choisi de rendre ses livres de façon anonyme, par voie postale. Il a accompagné le colis avec un petit mot : « j'ai "emprunté" ces livres en 1943 pour mon discours de fin d'études. Ils ont déménagé avec moi de nombreuses fois. Il est maintenant temps pour eux de rentrer à la maison. Un peu tard, oui, mais maintenant je vous laisse décider de leur destin. » 

 

Interrogée par le service communication de l'Université, Joan Petit, bibliothécaire, a déclaré : « peu importe qui c'est, nous voulons juste le remercier, et sommes désolés qu'il se sente si mal. Si j'avais été à sa place, les rendre aurait soulagé ma culpabilité ». Elle a ajouté que les deux livres, Basic Principles of Speech et Preface to Critical Reading, étaient si vieux qu'elle ne savait pas vraiment quoi en faire. 

 

Durant ces 52 années, personne n'avait remarqué la disparition des livres, ou bien elle aura été oubliée, alors que le lycée de Portland devenait une université et que sa bibliothèque se modernisait avec un système de référencement électronique. Bien que cet établissement n'ait jamais eu un retour de livre aussi daté, il ne bat pas le record : un ouvrage avait été remis 288 ans après avoir été emprunté. Quant à la plus lourde pénalité pour cet oubli, elle s'était élevée à 345,14 $ (plus de 220 euros).