Un nouveau propriétaire pour l'encyclopédie H2G2

Clément Solym - 27.01.2011

Zone 51 - Insolite - douglas - adams - h2g2


En raison de restrictions budgétaires, la BBC a annoncé son intention de se débarasser du site Internet H2G2 une encyclopédie en ligne basée sur une communauté, créée en 1999 par Douglas Adams (deux ans avant Wikipedia !).

Cette dernière repose sur le concept d’une encyclopédie numérique qui traite de « la vie, l’univers, et tout le reste », décrit par Adams dans son roman Le Guide du Voyageur Galactique (2004). Voir H2G2 l'encyclopédie. La BBC l’avait achetée en 2001, après la faillite de l’entreprise d’Adams, causée par l’effondrement du e-business, et avait sorti en 2005 une application pour Smartphones et PDA.


Nick Reynolds, l’administrateur du BBC Online Social Media, s’est empressé d’expliquer que la BBC ne veut pas fermer H2G, mais chercherait un nouveau propriétaire pour le site, capable de le préserver, ainsi que la communauté qui a grandi avec.

« Je serai impliqué dans ce processus. Pour moi, une partie importante de celui-ci sera de savoir comment tout nouveau propriétaire potentiel de H2G2 à l’intention d’agir avec la communauté, et d’en préserver ses intérêts ; il s’agira ensuite de trouver un nouvel hébergeur pour le site. Si elle veut avoir un avenir en dehors de la BBC, la communauté doit être maintenue et entretenue. Je vais faire de mon mieux pour suivre les divers changements engendrés. »

Un passionné a proposé la formation d'un Consortium H2G2 communautaire (avec un groupe Google pour la discussion du projet), dans l'espoir que les membres de la communauté soient en mesure d'acheter et de gérer le site eux-mêmes. 

Dans les années 1990, la série des Guide du Voyageur faisait partie des premiers livres électroniques commerciaux (créés comme une pile HyperCard par Bob Stein, fondateur de Criterion). Adams lui-même a toujours promu les livres électroniques, et était très excité par l’idée de vivre suffisamment longtemps pour voir le gadget qu’il avait conçu faire de la science-fiction la réalité. Malheureusement, il lui aura manqué quelques années… (via TeleRead)