Un poème par jour pour animer les paysages 5

Clément Solym - 11.03.2011

Zone 51 - Chez Wam - printemps - des - poetes


Sur un vers d'Anne Perrier

Si toutes les eaux s'en allaient me resterait-il une larme au creux de la main

Ce soir je n'ai que frêle flamme à brandir sous la voûte des arbres
Mais si je courais à perdre souffle
De la source à la mer et de ports en îles
J'atteindrais peut-être
Au terme de la nuit traitresse
Le plus haut phare du monde

Pour y planter le feu d'un amour ultime





MOTS QUI JONGLENT


Mots qui jonglent
Cartes à l’envers
Mots de pluie
L’été ne viendra pas



Mots mouillés ont lourdement pesé
Sur l’ampleur des ramures
Tous les arbres ensemble ont ployé
Dans une brisure



Mon cœur est rose
Mon cœur est mauve
Mon cœur ne s’en remettra pas



Courageusement bras tendu
Au piège de la solitude
J’écarte cette paupière interne
Membrane utérine
Faite à me garder

Germe à naître

« Est-ce toi ce soir qui nous passera aux rives du réel ? »

4 juin 1984


ROSELYNE FRITEL





Roselyne Fritel se nourrit de poésie depuis toujours. Depuis bientôt 30 ans, elle écrit, participe ou/et anime des ateliers d'écriture et de lecture poétique.
De l'auteur :
Paroles-Phares, © Clapàs,
Un jour en vie…, © Helices Poésie, coll. Poètes ensemble !
Publications dans les revues Le Chaînon poétique, Esprits poétiques et Le Capital des mots (revue en ligne
Poésie sur Marne (Anthologie), © Hélices, 2007
Héliopolis, chansons solaires, CD Hélices, 2008
www.helices.fr