Un poète entre deux raquettes, à Wimbledon

Clément Solym - 19.05.2010

Zone 51 - Insolite - tournoi - tennis - poemes


Entre deux échanges de revers et de coups droit, cette année, on entendra peut-être la voix de Matt Harvey, que les organisateurs du tournoi de Wimbledon ont chargé de retranscrire l'atmosphère du tournoi. Chaque jour, il aura pour mission de rédiger un texte résumant les matchs et « sur toutes les choses de Wimbledon ». Et rien dans le tournoi n'échappera à la plume poétique, « de l'herbe aux rebonds, à la pluie et au terrain, les fraises et la crème et tous les drames des matchs et des joueurs ».

Durant les quinze jours du tournoi, Harvey évoquera les files d'attente, le public et son soutien aux joueurs.... « Je suis tout simplement ravi, avec un petit peu d'anxiété tout de même. C'est un honneur et je suis très conscient », avoue tout de même Harvey.

Ses textes seront republiés sur deux sites, thepoetrytrust.org et wimbledon.org, au cours de cette quinzaine. Pour Honor Godfrey, conservateur du Wimbledon Lawn Tennis Museum, à l'initiative de ce concept, c'est une occasion unique de donner une tout autre vie au jeu. Et de livrer un regard très différent sur la compétition.

« Je veux écrire sur l'empire de l'arbitre. La puissance de son royaume ne s'étend pas très loin. Il ne règne pas sur grand-chose, mais il ne peut pas être contesté », poursuit le poète. Il sera également possible de le suivre sur Twitter et sur un blog dédié.

Le tournoi débutera le 21 juin prochain, pour s'achever le 4 juillet.

Le Times a même dégoté un des premiers textes, Grandest of Slams.

Excuse me. I’m sorry. I speak as an Englishman
For the game of lawn tennis there’s no better symbol than
Wimbledon
The place where the game’s flame was sparked and then kindled in
Where so many spines have sat straight and then and tingled in
Wimbledon
Where strawberries and cream have traditionally been sampled in
Kids’ eyes have lit up and their cheeks have been dimpled in
Wimbledon
Where tough tennis cookies have cracked and then crumbled in
Top seeds have stumbled, have tumbled, been humbled in
Wimbledon
Where home-grown heroes’ hopes have swelled up and then dwindled in
Wimbledon
The Grand Slams’ best of breed, it’s the whizz it’s the biz
The temple where physics expresses its fizz
There’s one word for tennis and that one word is
Wimbledon

Copyright Matt Harvey, The Championships Poet 2010

Crédit photo AP