Un poster géant de François Hollande à poil, dans Fluide Glacial

Julien Helmlinger - 17.09.2014

Zone 51 - Humour - Fluide Glacial - François Hollande - Poster


En cette rentrée littéraire marquée par le challenge du Ice Bucket, mais aussi la controverse du livre de Trierweiler, Fluide Glacial ajoute quelques glaçons à la douche froide qui éclabousse actuellement la sacro-sainte image du Président de la République. Face au tollé qui accule l'Élysée, le magazine humoristique accorde son droit de réponse à François Hollande, du moins, à sa caricature. Avec un cadeau, idéal pour décorer les WC de citoyens français désabusés ?

 

 

 

 

Le numéro 460 de Fluide Glacial débarque en kiosques ce 18 septembre, avec à l'honneur un dossier spécial intitulé « Ces losers qui nous font craquer » ainsi qu'une « exclusivité », le poster géant de François Hollande par Vacaro, tout aussi dénudé que dans les sondages d'opinion favorables. Le rédacteur en chef de la publication, Yan Lindingre, explique :

Notre président a vécu une rentrée apocalyptique. Mais comme c'est un guerrier, une bête politique pleine de mordant, il a décidé de réagir aux coups bas de ces dernières semaines, en exclusivité dans Fluide Glacial. Bien sûr, il aurait pu accorder un entretien-fleuve aux plus éminents politologues de notre rédaction et argumenter à n'en plus finir en usant des petites formules bien senties dont il a le secret, en public, comme en privé. Mais comme François Hollande n'est finalement pas si normal que cela, il a choisi un autre mode d'expression. Puisque ses détracteurs tapent en dessous de la ceinture, François leur « répond » qu'il n'a rien à cacher à ce niveau, que s'il n'a pas le monopole du cœur, il détient résolument celui du glamour !

 

La politique sans cravate d'Alain Madelin peut aller se rhabiller ! François nous montre lui que, même en sans-culottes, il peut encore plaire aux électrices... avec ou sans dents !!!

 

Bien joué monsieur le Président !

Le magazine BD, visiblement zélé, aura opté pour le poster recto verso, aussi les décorateurs d'intérieur auront le choix des détails à mettre en avant, voire pourront changer de face selon les saisons. Contrairement à la classe politique qui prend généralement ses électeurs à revers.