Rentrée littéraire : La fashion week des libraires

Une oeuvre d'art à partir de livres déchiquetés

Clément Solym - 13.09.2012

Zone 51 - Insolite - livre - sculpture - artistique


Pour la majeure partie des amoureux de la littérature, il n'existe de spectacle plus affligeant que celui d'un livre détruit. Lauren Conrad, la star de The Hills, a dernièrement scandalisé les internautes en découpant des ouvrages... pour en faire une simple boîte de rangement. Et le massacre est de retour sur le devant de la scène. Cette fois, à des fins artistiques, rapporte Melville House, à l'occasion de l'exposition mardi d'une oeuvre de Jukhee Kwon.

 

 

(Source : Blog de l'artiste)

 

 

L'artiste, née en Corée, est actuellement basée à Londres. Elle y expose notamment à la Scatola Gallery. À partir de vieux livres, elle crée des sculptures évoquant une imagerie liée à la nature. Celles-ci prennent des airs de chutes d'eau, d'arbres ou encore de toiles d'araignée.

 

On peut admirer - ou s'effarer devant - le diaporama complet de ces oeuvres sur le blog de Jukhee Kwon : From the book to the space. La cascade placée au centre d'un escalier en colimaçon, créé à Paris, est particulièrement impressionnante de par sa taille.

 

Une manière de détruire des livres pour leur donner un second souffle de vie, mais pour ceux qui espèrent profiter de l'exposition pour lire un ou deux chapitres, c'est raté. La Scatola Gallery présente le travail de l'artiste :

 

« L'artiste observe une narration personnelle et culturelle à travers son oeuvre, qui vient après l'art de provoquer : un sentiment d'absence de contrainte peut-être, ou une traversée de sa propre expérience migratoire illustrée par les livres eux-mêmes. Kwon crée par le processus destructeur, transformant à la fois l'objet en lui-même et sa relation à celui qui la regarde. Son travail est inspiré par l'artiste John Latham, qui a utilisé des idées de désintégration et le livre, changeant notamment la forme de l'Art and Culture de Greenberg en demandant à ses élèves de mâcher les pages pour aboutir à une version distillée en liquide. »