Une police dure à lire aide à la mémorisation

Clément Solym - 29.04.2011

Zone 51 - Insolite - police - caractères - déchiffrer


Dans une étude récente, intitulée « La chance préfère le gras (et l'italique) », des chercheurs estiment qu'une police de caractère plus difficile à lire contribue à une meilleure mémorisation du texte lu qu'un format aisé à déchiffrer. Un coup de tonnerre pour les concepteurs de livres numériques.

Jusqu'à présent, les acteurs du marché s'étaient concentrés sur des options améliorant et facilitant la lecture sur les lecteurs ebook. Eclairage, taille des caractères, nombre de mots par ligne... Erreur !


Le professeur Nate Kornell enseignant au Williams College, dans un article à paraître dans Psychological Science, affirme ainsi que le regard porté par chacun sur sa propre mémoire est biaisé. Chacun croit apprendre mieux en forme un texte simple, alors que l'esprit retient mieux ce qui demande un effort de déchiffrage et compréhension.

VouS ME suIveZ ?

En conséquence, pour forcer ses lecteurs à une attention accrue sur leurs lectures, un éditeur se doit de rendre l'appréhension des textes difficile. En mélangeant les polices, peu important la qualité de leur design. Mal au crâne assuré pour une érudition éclatante. (via Digital Book World)