Walrus s'arrête, et disparaît un (sacri) pan de l'édition numérique française

Nicolas Gary - 13.06.2018

Zone 51 - Chez Wam - Walrus éditeur numérique - maison édition numérique - économie livre numérique


Les liens qui unissent ActuaLitté à la maison Wlarus sont composés de bien plus que des livres : ce sont des discussions jusqu’à des heures indues, devant des plateaux de fromages interminables, accompagnés de bouteilles de vin (ou de whisky...) qui alimentaient les longues et passionnantes conversations. Si, si, nous sommes peut-être faits de bois, mais faut tout de même irriguer... 




 

Bref, Walrus et ActuaLitté, c’est une histoire d’amour, qui aura duré plus que trois ans. Bien plus. Depuis Je suis rage, de Guillermo Alverde, où le studio avait relevé le défi d’intégrer de la vidéo dans un EPUB (mars 2011, pour la datation carbone 14), en passant par les aventures de Jésus contre Hitler, ou Kappa, le bot qui botte... nous avons suivi patiemment, méticuleusement, les moindres opérations de Walrus.

 

D’autant qu’on s’aimait d’amour fort – nous avions même envisagé une association pour créer un moteur de génération d’EPUB à destination des éditeurs indépendants, c’était en 2013... – et que, vous l’aurez compris, nous ne vivions pas d’amour et d’eau fraîche. 

 

Enfin, si. Mais le lendemain matin. 

 

Apprendre que Walrus ferme ses portes, c’est un peu la déchirure, qui fait d’autant plus mal qu’on attendait l’officialisation de la nouvelle ces dernières semaines. Walrus s'arrête, et emporte avec lui une belle partie de ce que l’édition numérique en France a pu connaître d’innovation, de grains de folie douce. 

 

En fait, on aurait même tendance à dire que l’édition numérique française est amputée – certes pas de l’acteur au poids économique le plus gigantesque, mais bien de tout un esprit, que l’on voit disparaître. C’est d’ailleurs le constat qu’eux-mêmes opèrent. 

 

Au fil des publications nous avons réussi le plus dur : donner à Walrus une identité. Ça compte, mine de rien. Tout le monde n’y parvient pas. Mais ça ne suffit pas. 

Car les temps ont changé. Le constat est implacable : nous n’arrivons plus à toucher de nouveaux lecteurs, et les anciens s’essoufflent. Les ventes sont ridicules, parfois jusqu’à frôler l’absurde, et couvrent à peine nos frais. Nous avons tout essayé ces dernières années, mais nous ne parvenons pas à jouer des coudes contre les mastodontes du marché. En conséquence, la motivation n’est plus là. Et à ce rythme, nous ne serons plus en mesure de continuer à maintenir la barque à flot. (voir le communiqué)

 

 

Implacable, en effet. Depuis qu’Apple a perdu son procès aux États-Unis, pour entente sur le prix de vente des livres numériques, quelque chose a été brisé, partout dans le monde. On pourrait regarder les grands groupes avec suspicion, et une pointe d’amertume, cela ne changerait rien. 

 

En somme, c’est l’édition numérique qui a pris un méchant revers ce jour-là. L’équilibre (im/pro)posé par Apple fut pulvérisé, Amazon a récupéré ses billes durant quelque temps, puis les éditeurs américains ont repris la main, augmenté les prix, et finalement, la situation du livre numérique s’est dégradée.

 

C’est en juin 2015 qu’Apple fut condamné en seconde instance, et en mars 2016 que la Cour suprême fit définitivement tomber le couperet


La situation n’était pas folichonne, bien sûr, mais un dynamisme l’habitait – ce même dynamisme qu’a pu incarner Wlarus. Et que la maison emporte avec elle, écrasée par de gros rouleaux-compresseurs. « Il y a eu une grande tendance sur le livre numérique, et puis, voilà trois ans, ça a commencé à décroître, lentement », m’expliquait Julien Simon, cofondateur de la structure. 
 

Ciao, vieux morse. Que ce nouveau départ ne nous empêche pas de trouver une table, une terrasse et un bout de fromage. On n’a pas fini de refaire le monde...
 




Commentaires

Très dommage. Un éditeur qui sortait du lot.

Poster un commentaire

 

grin LOL cheese smile wink smirk rolleyes confused surprised big surprise tongue laugh tongue rolleye tongue wink raspberry blank stare long face ohh grrr gulp oh oh downer red face sick shut eye hmmm mad angry zipper kiss shock cool smile cool smirk cool grin cool hmm cool mad cool cheese vampire snake exclaim question

Vous répondez au commentaire de

Cliquez ici pour ne plus répondre à ce commentaire

* Laisser vide pour ne pas reçevoir de notification par email de nouveaux commentaires.