Warner empêche un dîner violant les droits d'Harry Potter

Clément Solym - 26.10.2009

Zone 51 - Chez Wam - Warner - empêcher - diner


Le progrès fait rage, la défense du droit d'auteur aussi : une certaine Miss Marmite Lover organise régulièrement à son domicile, dans West London, des soirées à thèmes où l'on expérimente des recettes culinaires inoubliables. Au point que ces rendez-vous ont été baptisés The Underground Restaurant.

Pour son dernier repas, Miss Marmite avait intitulé la soirée Generic Wizard Night, avec des plats harrypotteresque, comme un vin de pissenlit, une soupe au potiron et la petite douceur de Dumbledore, les berlingots à la menthe. Les invités devaient montrer patte blanche, avec un mot de passe exigé pour pénétrer dans ce restaurant improvisé - et gratuit.

Sauf que la défense du droit d'auteur a surgi du coin de la rue, sous la forme d'un courrier que Warner Brothers, ayant eu vent de ce dîner à thème, a fait parvenir à la cuisinière :

« Chère madame Marmite Lover. Même si nous sommes ravis d'apprendre que vous êtes une fan de la série Harry Potter, malheureusement, vos projets d'utilisation des droits de Harry Potter, sans notre consentement, équivaudraient à une violation des droits de Warner. » On croit rêver.

Miss Marmite ne se dégonfle pas : « Je comprends que vous deviez protéger vos droits, mais il s'agit de deux dîners, pour lesquels je ne demande pas d'argent et inspirés des livres et de la nourriture qui y est évoquée. Ma fille est une grande fan, au point que ça tourne à l'obsession », rétorque-t-elle dans une lettre.

On ignore si durant le repas, il y a eu de l'eau dans le gaz...