La Chine vers un Etat de droit ?

Communiqués > Manifestation

CAPE - 11/01/2013


Le jeudi 17 janvier 2013 de 13h00 à 14h30, Grand Palais

Cours la Reine – Perron Alexandre III
Paris 8e M°« Champs-Élysées - Clémenceau »

rencontre avec Liao Yiwu, Ecrivain
A l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage Dans l'empire des ténèbres, un poète dans les geôles chinoisesPublié début janvier 2013, chez François Bourin Editeur


Animée par
Jean-François Di Meglio, Président, Asia Centre Alain Wang, Secrétaire général, Asia Presse 

 

 

Liao Yiwu, écrivain engagé et mondialement reconnu, viendra discuter avec nous des défis qui se posent à la Chine dans sa transition vers un état de droit. L'auteur est un observateur de premier plan des cas d'application en Chine d'un Etat de droit encore à établir, de situations typiques dans laquelle le citoyen chinois est amené à fonctionner et du relationnel « vécu » vis-à-vis du Parti, de l'administration, de la famille, des milieux professionnels. Le regard distancié et critique de celui que les Chinois, y compris le prix Nobel de la Paix Liu Xiaobo, considèrent comme l'un des grands écrivains contemporains offre une autre grille de lecture de son pays. Son livre est un document exceptionnel sur le laogai.


Liao Yiwu est né en 1958 dans le Sichuan, dans l’ouest de la Chine. Son père a été condamné lors de la Révolution culturelle en 1966. Marqué par des influences occidentales éclectiques et pour le moins diverses, de Keats et de Baudelaire, par l'œuvre de Ginsberg et les chants de Bob Dylan, il s’est orienté vers la littérature, devenant dans les années 1980, l’un des plus importants poètes de l’avant-garde chinoise. Mais dès 1987, ses textes critiques de la Révolution culturelle et du régime l'exposent et lui valent d’être la cible d’une campagne politique. Condamné à quatre ans de prison pour avoir dénoncé dans un long poème les massacres de la place Tian’anmen en 1989, il a vécu après sa libération comme un marginal, poète, musicien, chanteur et écrivain. Ses livres publiés à Hongkong, à Taïwan ou aux États-Unis, circulent clandestinement en Chine. Son ouvrage le plus célèbre a été traduit en français sous le titre de L’empire des bas-fonds (Bleu de Chine, 2003). Liao Yiwu a reçu de nombreux prix littéraires, dont le Prix Ryszard Kapuscinki, en 2011 et le Prix pour la paix des libraires allemands en 2012. Il vit depuis 2011 en Allemagne. 


Inscription / information debats.asie @centreasia.eu

 

Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus

Acheter le livre