Philosophie sentimentale - Frédéric Schiffter

Communiqués > Philosophie

- 08/09/2010


Prix : 17 ? €

La philosophie vaut-elle une heure de peine ? Oui, mais pas pour les raisons qu’on invoque habituellement : elle ne nous rend pas meilleurs ni plus savants, mais plus lucides : elle sert à « démystifier des foutaises ronflantes, à mettre un nez rouge aux idoles ».

Ce décalogue contient les dix citations (sur l’amour, la tristesse, le travail, l’ennui, la souffrance, la sagesse, la mort, la philosophie), soigneusement choisies et méditées, qui servent de carte d’identité philosophique à Frédéric Schiffter.

Un passage en revue de la philosophie inattendu et personnel où l’on retrouve Cioran, Nietzsche, Pessoa, Proust, Schopenhauer, Montaigne, Freud, Chamfort, Clément Rosset, L’Ecclésiaste et Malcom Lowry… qui répond au précepte de Schiffter : ne compter comme philosophie que ce qui relève de l’expérience personnelle desdits philosophes, ainsi destitués de leur piédestal conceptuel (ils ne sont pas de purs esprits). Ce livre, qui ressemble au petit carnet qui ne quitte pas les poches de nombreux écrivains, devrait ravir littéraires et philosophes – il rassemble les fruits d’une vie de lectures et de découvertes.


Frédéric Schiffter enseigne la philosophie au lycée, à Biarritz. Il est l’auteur de plusieurs livres salués par la critique et par le public, dont Sur le chichi et le bla-bla des philosophes (préface de Clément Rosset). Il a récemment publié un recueil d’aphorismes, Délectations moroses (Le Dilettante, 2009) et chez Flammarion, Le Philosophe sans qualités (2006) et Le Bluff éthique (2008), repris en J’ai Lu (2009).
Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

Acheter le livre