J'ai trouvé l'amour à Paris, de Brahim Saci

Communiqués > Poésie

Brahim Saci - 10/09/2019


La poésie est souvent un long et interminable chemin vers soi-même. Plus on écrit de la poésie, plus on se découvre, plus on découvre le monde et les autres. En amplifiant son regard, en acceptant l'absurdité du monde, le poète fait la paix avec lui-même et entame le précieux voyage de l'amour de la vie.

 

Miracle par excellence, la vie est une infinité de possibilités, un territoire de méandres changeants, mais toujours enrichissants. Et quand la vie de l'homme est rendue merveilleuse et magique par l'amour, c'est le plus grand mystère de l'univers, avec l'amour tout devient possible. C'est ce que nous dit Brahim Saci dans son quatrième recueil de poésie.  

 

J'ai trouvé l'amour à Paris, est un livre qui se laisse parcourir, qui propage sa musique, avec finesse et harmonie. Brahim Saci raconte, poétiquement, d'innombrables expériences, en Normandie, en Bretagne, en Kabylie ; il va au fond des choses avec des mots recherchés qui font voyager.  

 

Brahim Saci parle à la femme qu'il a aimée très fort, il se souvient des débuts de cette idylle magnifique, il se remémore ce voyage annulé de la belle femme musicienne qui a trouvé l'amour à Paris. Tant de poètes ont chanté Paris. Brahim Saci nous fait découvrir son Paris, les lieux qui accueillent son inspiration tel le bar des marronniers ou encore le café des Rigoles, rue des Pyrénées. Le poète se balade dans cette capitale qu'il a toujours aimée, il se souvient des moments de plénitude vécus avec sa dulcinée, rue Ménilmontant ou ailleurs.  

 

Brahim Saci est à l'écoute des métamorphoses du monde. Ayant toujours aimé la liberté, le poète regarde avec intérêt et bonheur le combat pacifique du peuple algérien contre le régime autoritaire. Brahim Saci a souvent revendiqué la démocratisation de l'Algérie. Un poète est toujours près des aspirations du peuple. La poésie de Brahim Saci est pleine d'humanisme, de quêtes plurielles qui restituent l'essentiel dans un monde où le superflu prend souvent le dessus pour paraphraser René Char.  

 

J'ai trouvé l'amour à Paris est également un livre qui montre tant de mystères de la vie ; des mystères qu'il est vain de vouloir élucider, des mystères qu'il faut juste accepter pour avancer, pour profiter de la vie, pour saisir le meilleur, chaque jour. Youcef Zirem


Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus

Brahim Saci
Facebook