Soif de Montmartre, poèmes de Bernard Dimey

Communiqués > Poésie

La Belle Gabrielle - 21/11/2013


ISBN : 978-2-917269-12-1

Prix : 23 € €

Un livre de Bernard Dimey illustré par Claire Dupoizat : vivez intensément Montmartre sous la plume du poète et les couleurs de l’illustratrice.
Disponible à partir du 24 octobre 2013



Présentation

Bernard Dimey est devenu le poète des gens de Montmartre car qu’il a su mieux que personne s’abreuver de l’atmosphère particulière de ce village, allant jusqu’à devenir un quidam parmi d’autres, le bon copain avec lequel on trinque dans un bistrot :

 

« Je vis mon temps comme un roi nègre
Superbement désargenté
Allant de l’élite à la pègre
Sans me plaindre ni me vanter »


Pendant une vingtaine d’années il a dégusté les scènes de la vie quotidienne, les personnages atypiques et fêtards, les marginaux, pour mieux mettre en scène leur liberté de moeurs. L’Ogre nous pousse à observer le monde qui nous entoure avec acuité pour partir à l’aventure car « la voilà… à portée de la main ».

 

Il dessine avec humour le portrait de La Pierrette à Pigalle, travesti fort(e) en gueule qui ne porte que de l’Yves Saint Laurent : « elle ne supporterait pas des trucs qui soy’ vulgaires ». Mais il nous apprend également à ne pas rire des miséreux. Il est si facile de tomber dans le caniveau : « les clochards, c’est un peu ton reflet dans la glace ».


Si le poète sait se rendre inquiétant, c’est pour mieux nous pousser à profiter de chaque instant de notre existence. Sous sa plume nous découvrons que La Luxure et La Paresse sont avant tout des plaisirs et non des péchés capitaux. L’alcool fait également partie de la fête : partager un verre au comptoir ou le bonheur d’une rencontre de hasard. Un ami, un voisin ou même un inconnu, peu importe : «si tu me pay’ un verr’(...), je te regarderai comme on regarde un frère...»


Puis « la vie comme un brasier finira par gagner » : nous ne savions pas que ça viendrait si tôt. L’amour nous quitte, les amis disparaissent… « Débarrassés du mal de vivre » nous nous efforçons malgré tout de partir avec grâce sur un pas de danse...


Si le fantôme de Bernard Dimey hante toujours les rues de Montmartre, Claire Dupoizat les dessine avec passion depuis une dizaine d’années. Elle a posé ses carnets, ses crayons et ses couleurs dans la petite maison bleue, son atelier de la rue Germain-Pilon. La rencontre, le coup de foudre pour son poète de voisin était inévitable. Claire souhaitait mettre des couleurs neuves et fraiches sur ces vers qui l’inspiraient. Mais elle ne s’est pas contentée de faire de banales illustrations. Comme Dimey en son temps, elle est allée à la rencontre des Montmartrois et les a croqués un pinceau à la main avec humour, tendresse et parfois un brin de mordant.


C’est ainsi que Soif de Montmartre conjugue des vers qui claquent et des images qui résonnent avec fulgurance.


4eme de couverture

Bernard Dimey et Claire Dupoizat habitent tous les deux la rue Germain-Pilon. Ils auraient pu être copains autour d’un verre dans un petit rade du quartier. Mais c’est dans ce livre qu’ils se rencontrent finalement.


La soif de Montmartre, leur curiosité pour ce village atypique, l’amour de l’autre,leur appétit pour la vie ont fait sauter les barrières du temps. Grâce à la plumedu poète et au pinceau de l’artiste, plongez sans modération au plus profond de la Butte.

 

Bernard Dimey

 Bernard Dimey est né le 16 juillet 1931 dans la ville de Nogent en Haute-Marne (anciennement Nogent-en-Bassigny). Ce grand poète épris de Montmartre, s’inscrit dans la lignée des Jehan Rictus, Aristide Bruant et Gaston Couté. Pourtant peu de gens savent aujourd’hui qui était ce « célèbre » inconnu.


Certains de ses proches l’avaient surnommé l’Ogre car il dévorait la vie à pleines dents sans souci du lendemain. Mais peut-être aussi parce qu’il savait mieux que personne s’inspirer de la vie quotidienne, de l’ambiance citadine, des personnages qu’il côtoyait tous les jours dans les bistrots de Montmartre. Il les croquait avec gourmandise pour en faire des poèmes et des chansons à la fois populaires et ciselés avec soin. C’est en effet tout le paradoxe de Dimey : écrire avec des mots parfois très simples, utiliser même des termes argotiques, tout en réalisant des alexandrins parfaits avec une facilité déconcertante.


Il est mort le 1er juillet 1981 juste avant d’atteindre ses cinquante ans. Son répertoire de textes et de chansons reste à jamais inoubliable. Citons entre autres : Syracuse, chanté par Henri Salvador et Yves Montand, Mémère par Michel Simon, Si tu me payes un verre par Serge Reggiani, J’ai le coeur aussi grand par Juliette Greco, La Salle et la Terrasse par Charles Aznavour, Mon truc en plumes totalement indissociable de Zizi Jeanmaire …

 

Claire Dupoizat

 Claire Dupoizat est née à Genève. Avec ses parents, elle a découvert le Gabon, le Cameroun, l’Italie, la Suisse et la France. C’est ainsi que dans son enfance le temps a passé au rythme des déménagements. Une vie à découvrir, à faire ses adieux, rebondir, repartir.


Elle est désormais auteur de carnets de voyage et vit une histoire longue de dix ans avec Les Carnettistes Tribulants. Ce joyeux collectif d’artistes a publié de nombreux reportages dessinés, sur des sujets aussi bien sociologiques que culturels ou même intimes. Claire est, un beau jour, arrivée par le métro à Montmartre, où elle a posé ses valises. Et depuis elle n’a jamais cessé d’explorer ce quartier poétique et bordélique.


Après la parution de son livre I love Montmartre, en 2012 aux éditions de La Belle Gabrielle, la soif de dessiner la Butte s’est faite intarissable. Désormais sa démarche ne cesse de s’affirmer par sa volonté de témoigner de l’esprit particulier de ce village grâce à la complicité bienveillante des Montmartrois.

 

 

Titre : Soif de Montmartre
Collection : L’autre vie de Montmartre 
Poèmes de Bernard Dimey - Illustrations de Claire Dupoizat - Préface de Juliette

Prix : 23 € TTC
Nombre de pages : 148 pages
Format : 14x21 cm, illustré couleur
Reliure : Couverture à rabats, dos carré, cousu, collé.
ISBN : 978-2-917269-12-1
Dépôt légal : Octobre 2013






Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.