Une journée dédiée aux livres, pour les francophones

Communiqués > Presse

LJDMF15 - 10/09/2015


Organisée pour la 3e année, le 24 octobre 2015, la Journée du Manuscrit passe un cap cette année avec d'un côté la confirmation de l'intérêt de millions de francophones et de l'autre l'implication plus grande des auteurs. Ce succès est nourri par le témoignage des auteurs des Journées du Manuscrit précédentes qui, pour certains ont vu leur vie totalement changée suite à cette participation.

 

 

En effet, la Journée du Manuscrit est une opportunité absolument unique pour tous les auteurs de toucher des millions de personnes et de provoquer ainsi des contacts et des rencontres. Si un best seller mondial sortira peut être un jour de cette journée, son intérêt est surtout de fêter les auteurs et de favoriser la création littéraire.

 

Une audience de millions de lecteurs

 

Lancée lors du Salon du livre par son parrain Maurice Bandaman, ministre de la Culture et de la Francophonie de Côte d'Ivoire, la Journée du Manuscrit bat cette année des records d’audience sur Facebook.

 

Nombre de vues des publications : 260 Millions

Nombres d'actions : 1 017 000 réalisées par 600 000 francophones qui ont aimé, partagé et commenté la Journée du Manuscrit.

Nombre de j'aime : 300 000 

Audience cumulée des visiteurs uniques par jour : 35 Millions

 

Témoignage d’un auteur ayant participé à la Journée du Manuscrit

 

Isabelle Kévorkian :

 

« Davantage qu’une Journée du Manuscrit, il s’agit d’un événement qui honore la francophonie, et offre sa chance au plus grand nombre, parmi 274 millions de personnes, pourvu qu’il sache écrire. Que l’auteur dépose ses tripes et ses émotions sur la table : cash. Il ne sera pas morgué, loin des cercles germanopratins feutrés et désuets. La Journée du Manuscrit offre une nouvelle proposition, humaniste et démocratique, d’appréhender la littérature, dans son époque mondialisée. » 

 

La Journée du manuscrit francophone


Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus

Acheter le livre