Passez un été différent avec les éditions de la Différence - 3

Communiqués > Roman

La différence - 29/06/2012


ISBN : 978-2-7291-1689-7

Prix : 20,30 € €

La Différence vous recommande dix romans pour vos vacances. Aujourd'hui, 'Le soleil se couche à Nippori de Jean Pérol.


Si Un été mémorable, premier roman de Jean Pérol, fut le roman de la douleur noire, peut être Le soleil se couche à Nippori est-il le roman de la douleur rouge. Et de toutes celles d’un homme devenu adulte, dans un temps qui a perdu ses illusions.


Les traverse la chaude lumière des amours, de quelques femmes aimées, et d’une plus aimée que les autres, Eiko, qui marque à jamais une vie. Sa présence, sensuelle et indépendante, habite ce livre et ce récit, histoire d’une passion hors des sentiers battus.


Ce roman est aussi axé sur un pays singulier, leJapon, qui se révèle au jeune journaliste Jean-Marc Despierre, nommé corres- pondant permanent de son journal à Tokyo. Les malheurs de son enfance et les différentes éducations affrontées lui ont charpenté un esprit d’indépendance, rebelle et lucide. Il va s’immerger dans le Japon comme dans une partie inconnue de lui-même. Découverte fixée en des pages difficiles à oublier, qui permettent de voir ce pays dans toutes ses vérités. Une culture, un exil, des reportages qui, au fil du temps, lui donneront d’autres points de vue, ou des points de vue critiques, sur la vie et un pays, le sien, la France, qu’il a fui à cause des dégoûts de sa jeunesse et de vieilleries insupportables à ses rêves et ses emportements.


Un livre dense, magnifique, des personnages inattendus, un par- cours peu ordinaire de la seconde moitié du XXe siècle le long des chemins d’Asie. Un livre qui confirme un auteur soucieux d’une vraie œuvre littéraire, portée par une écriture exigeante et une liberté sans concessions. 



Jean Pérol a publié de nom- breux ouvrages (recueils de poèmes, essais, romans – par- mi lesquels Ruptures, Histoire contemporaine, Asile exil, À part et passager, Un été mémo- rable...), parus en majorité chez Gallimard et à La Différence. Il a reçu les prix Mallarmé, Max Jacob et AU.TR.ES meilleur roman 1998. Il a vécu plus de vingt-cinq ans à l’étranger. 


« Certes, tu as bronché sur le canard cru, en sashimi, fines lamelles de chair sombre, mais qu’avec bonne volonté tu as trempées dans toutes les sauces, acidulées, sucrées, au wasabi, que la poétesse, qui s’amusait beaucoup, voulait bien tendrement t’indiquer du bout de ses fins doigts érotiques et de ses baguettes mutines, de ses légères baguettes japonaises qui font toute la différence dans le repas et le jeu, qui piquent et pincent. “Je pince donc je suis”, comme ajoute ravi Dan Kazui. Le seigneur pouffait devant tes efforts pour avaler, il insistait, il te montrait, en gloussant, le jardin : les canards, c’étaient ceux de l’étang, ce matin en- core ils flottaient dessus ! Il était content de te faire sentir la barrière, le monde, l’espace, qui te séparait des pilons de tes solides cassoulets nationaux gratinés au four. » 




Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus

La différence

Acheter le livre