medias

Passez un été différent avec les éditions de la Différence -6

Communiqués > Roman

La différence - 04/07/2012


ISBN : 978-2-7291-1516-6

Prix : 15,20 € €

La Différence vous recommande dix romans pour vos vacances. Aujourd'hui, "Les Géocroiseurs" de Eric Pessan.

 

 

Comme dans un classique film-catastrophe, la menace vient du ciel. Cinq géocroiseurs, ces météorites qui frôlent l’atmosphère, vont percuter la terre dans trois jours. Au sol, la zone d’impact a été évacuée, les gens attendent, tête dans les épaules, l’instant de la collision.


Seul un vieil homme refuse de partir. Il fait front et tente de convaincre deux gendarmes incrédules de l’abandonner à son sort. Habitant du silence, habitué à minutieusement consigner ses observations dans de petits cahiers d’écolier, le vieil homme parle, se lance dans un long monologue, s’embrouille et brode, peu à peu, l’histoire contradictoire de sa vie. Sa parole si longtemps contenue se déploie, conta- mine ses interlocuteurs, convoque son épouse, son fils. Que faire d’autre sinon parler ? Parler en attendant que le ciel se mêle à la conversation et vienne ponctuer le récit d’un point final absolu. Un anti-roman catastrophe, donc.


Dans son troisième roman, Éric Pessan reprend en l’inver- sant le thème du langage qu’il avait exploré dans L’Effa- cement du monde et dans Chambre avec gisant. Devant la menace imminente de destruction physique, la parole construit le monde. 



?Eric Pessan est né en 1970. Il est l’auteur de plusieurs romans (le dernier, Incident de personne a paru chez Albin Michel en 2010), de fictions radiophoniques et de pièces de théâtre. Il a également collaboré à des livres d’artistes. 



« Bouches arrondies de surprise, ils n’auraient pas cru, ah ça non, si on leur avait dit, ça alors ! J’ai produit mon petit effet. Ainsi je suis le dernier, le dernier à m’accrocher, à ne pas avoir quitté la ZI, l’ultime être humain dans un rayon de quatre cents kilomètres, le seul habitant du cercle dont le centre est à peu de chose près ma maison. Mais qu’est-ce qui peut bien me passer par la tête ?


Veut-on savoir. Je ne sais donc pas que je vis au cœur de la ZI Z comme zone et I comme impact. Dans trois jours le pay- sage sera remodelé, dévasté, annihilé. Hein ? Il n’est pas au courant ? Il (c’est-à-dire moi) n’a pas entendu les infos ? Il n’a pas lu les courriers ? Il n’a rien compris ? Gênés, les deux gendarmes tournent en rond.


Empêtrés par leurs bras, ils acceptent de s’asseoir, de m’écouter, d’entendre mes arguments. Je ne partirai pas, et d’ailleurs je ne suis pas le seul, ils relèvent les yeux, ils n’ouvrent plus la bouche. Quoi ? disent leurs regards, il y en a d’autres ? Un complot ? Un bataillon de dissidents ? Une secte millénariste résolue au suicide collectif ? Des allu- més en attente des ovnis ? Des entêtés espérant la rencontre du troisième type ? » 



Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus

La différence

Acheter le livre