medias

Pour Léa, de François Citayen

Communiqués > Roman

François Citayen - 28/03/2017


ISBN : 978-2-312-05097-3

Prix : 13 € / 4,99 € EPUB €

Que deviendrait la vie quotidienne des Français en cas de victoire d’un parti populiste aux élections ? François Citayen tente de répondre à cette question à travers quelques chapitres – qu’on peut considérer comme autant de nouvelles.

 

Nous y retrouverons Léa, passionnée de langues et qui souhaite travailler dans le tourisme, son fiancé Lucas, qui rêve d’intégrer le service Recherche et Développement d’un grand constructeur, ses parents, qui travaillent pour Airbus et n’aspirent qu’à vivre heureux dans la petite ville de Paillac. Et aussi Youssef, féru de culture française et qui veut faire don de ses recherches à son pays d’adoption ; Stéphanie, non engagée en politique, mais qui veut le meilleur pour le village de Champagne dont elle est le maire. Et d’autres encore : le député Hervé, la journaliste Anne, et l’ignoble Jean-Marie.

 

Mais la vie de tout ce petit monde va basculer, parce que « les loups regardent vers Paris » et que les guetteurs n’ont pas vu venir le danger.

 

A travers ce livre, qu’il a écrit dans les premiers jours de 2017, et qu’il a souhaité facile à lire et aux personnages attachants, François Citayen souhaite montrer à ses compatriotes dans quelles conditions ils devraient vivre sous un régime populiste, quel qu’il soit. Il tient à préciser qu’il n’a aucun mépris, mais au contraire beaucoup de compassion pour leurs électeurs, qui expriment en fait un grand désarroi et se laissent abuser par des arguments « de bon sens ».

 

Il observe avec inquiétude la montée de plusieurs candidats populistes dans les élections à venir, et craint que l’arrivée au pouvoir de l’un d’entre eux ne soit pas une vue de l’esprit. Tout simplement parce que le « réflexe citoyen » ne fonctionnera pas. Il tient donc à dire à leurs électeurs potentiels et aux abstentionnistes : « Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas. » Car les premières victimes, ce sera eux. Et pour longtemps.


François Citayen se défend d’avoir écrit un livre politique ; il revendique plutôt de s’inscrire dans une démarche citoyenne. D’ailleurs, il n’est affilié à aucun parti ni mouvement.

 

Pour Léa est son premier roman.


Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.