Une feuille d'oranger sur le front de John Vega

Communiqués > Roman

John Vega - 12/06/2020


ISBN : 978-2-312-07191-6

Prix : 26 € €

Ce roman retrace deux années de la vie d’une famille kabyle du XXIe siècle. Lhistoire commence dans une maternité de Béjaïa avec la visite de L’Hocine à sa belle-sœur, Karima, qui vient d’accoucher d’une petite fille. C’est l’occasion pour la grand-mère, Nadia, de descendre des hauteurs d’Akfadou pour partager l’heureux événement et féliciter son aîné, Mohand qui a choisi d’attribuer son prénom à sa fille.

 

Nadia repart avec l’espoir que sa petite-fille suive sa voie, selon ses désirs, car rien n’est plus important pour elle qui a su se battre pour s’imposer en tant que vétérinaire, carrière qui arrive à son terme. Elle s’apprête en effet à prendre sa retraite en attendant qu’un futur acquéreur se présente à son cabinet. Son mari, Nabil, professeur déjà retraité, passionné d’apiculture, est parti à Alger pour voir un collègue muté dans la Capitale afin de laider à finaliser un essai sur Spinoza. En vérité, il affronte la maladie à l’hôpital d’Aïn-Naâdja.


En parallèle de son travail de professeur d’histoire-géographie dans un lycée de Béjaïa, Mohand écrit un récit qui se déroule dans Les Babors durant la période préhistorique. Il découvre les délices d’un nouvel amour avec l’une de ses collègues, tandis que Karima s’éloigne peu à peu de lui, plongée dans ses rêveries bovariennes qu’elle partage avec un personnage mi-réel mi-imaginaire, Abdel, un maître-nageur.

 

Célibataire sans emploi, L’Hocine reprend son errance dans le port de Béjaïa. Un jour, il fait la connaissance d’Ali, un fin lettré qui comme lui rêve d’une autre vie. Il finit par le convaincre de le suivre jusqu’à Marseille, bien que L’Hocine ait déjà eu une expérience malheureuse en France. Confrontés à la discrimination, ils connaîtront un bonheur de courte durée et L’Hocine devra poursuivre sa route seul jusqu’à Cerbère, dernier port français avant l’Espagne. La vie n’a pourtant pas dit son dernier mot et lui réservera d’autres rencontres qui lui montreront que l’humanité a encore de belles choses à lui offrir.

 

Tous les personnages de ce roman, en dépit des épreuves qu’ils traversent, restent forts et courageux et ne cèdent jamais aux sirènes du désespoir. Ce sont tous des êtres libres, qui ont pour devise d’être heureux et de satisfaire leurs désirs pour réussir à devenir eux-mêmes, car l’homme est ce qu’il choisit.


Ce communiqué sponsorisé n’engage en rien la rédaction de ActuaLitté.
Il ne relève que de la responsabilité de son auteur.

En savoir plus