Affaire Renaudot : un auteur autoédité chez Amazon qui dérange

La rédaction - 16.11.2018


 

 

Depuis 1926, le prix Renaudot n’aura jamais autant fait parler de puis qu’en cette édition 2018. La présence d’un ouvrage autopublié chez Amazon, manifestement chouchou de Patrick besson, fait désordre. 

 

Il n’aura fallu que quelques jours après que la première sélection a été dévoilée pour que la polémique enfle depuis les réseaux jusqu’à un possible boycott. Très loin des aspirations du tout premier jury qui siégea pour saluer le livre d’Armand Lunel, Nicolo-Peccavi ou l’Affaire Dreyfus à Carpentras, cette affaire prend des tournures de règlements de compte.

 

Au cœur des débats, l’autopublication, bien entendu, mais également Amazon, ce grand Satan qui nuit tant aux libraires. Et puis, l’absence de réaction des éditeurs, qui se terrent dans un doux silence. Et en face, les libraires qui s’étranglent, l’auteur qui se défend...

Ah, qu’elle est loin l’attribution étonnante à Daniel Pennac en 2007, qui avait défrayé la chronique ! Bande de Français, de Marco Koskas fait partie des ouvrages les plus chauds de l’instant. Raison ?


 

L’autoédition et les libraires : je t’aime moi non plus ?

La présence d'un livre autoédité disponible sur Amazon dans la première liste du Prix Renaudot, la violence des réactions après l'autopublication d'un livre par Samantha Bailly... Cette rentrée 2018 aura été marquée par l'irruption d'ouvrages autoédités dans une actualité littéraire qui leur est normalement quasi interdite, et de la réaction violente d'une partie des libraires, qui y voient là une menace pour leur marché. Jean-Yves Normant, fondateur de Bookelis.com, service d'autoédition, estime dans une tribune que l'autoédition et la librairie sont...

Valérie Manteau, Prix Renaudot 2018 pour Le Sillon

Probablement le prix qui aura fait couler le plus d’encre cette année, le Renaudot avait livré sa dernière sélection le 1er novembre dernier. Loin du polémique ouvrage autopublié chez Amazon, les deux dernières listes, contenant Romans et Essais étaient plus classiques.     Et bien entendu, les lauréats sont les suivants :     Prix Renaudot Roman 2018 : Valérie Manteau - Le Sillon - le Tripode     « Je rêve de chats qui tombent des rambardes, d’adolescents aux yeux brillants qui surgissent au coin de la rue et tirent en pleine tête, de...

Prix Renaudot 2018 : cinq romans et trois essais en sélection finale

Ultime sélection avant la présentation des lauréats, pour le prix Renaudot. Probablement celui qui aura fait couler le plus d’encre durant toute cette rentrée littéraire... Mais l’ultime sélection est bien plus traditionnelle que la première ne l’avait pu être.       On retrouvera ainsi, les deux catégories, cinq romans et trois essais. Avec, notamment, la présence de David Diop qui figure encore et toujours dans la liste du prix Femina, qui sortira ce 5 novembre.     Romans :   David Diop, Frère d’âme (Seuil) Gilles...

Une Charte pour les auteurs autopubliés : le sens de l'histoire

L’Affaire du prix Renaudot a provoqué un petit séisme dans le monde du livre : en sélectionnant un ouvrage autopublié pour sa première liste – et accessoirement vendu chez Amazon seulement — l’histoire a fini par faire grand bruit. De quoi alimenter les réflexions de chacun. Neil Jomunsi vient détailler les siennes chez nous. JD Hancock, CC BY 2.0     Je crois que si j’ai été si longtemps opposé à la création d’un « label » de l’autoédition, c’est parce que son principe reproduisait la verticalité même de la légitimation du travail...

Exclu du Renaudot, l'auteur autopublié se tourne vers les tribunaux

EXCLUSIF – En quelques heures, Marco Koskas était devenu l’ennemi public numéro 1 de la librairie française. Son ouvrage, Bande de Français, figurait dans la première sélection du prix Renaudot. Problème : son ouvrage était autopublié chez Amazon... Marco Koskas (© Jean-Marc Gourdon/Fayard)   C’est presque innocemment qu’en diffusant la liste de la première sélection l’AFP a tout juste remarqué le nom de la maison d’édition qui publiait Bande de Français, Galligrassud. Et rien de plus. Il aura fallu qu’ActuaLitté lève le voile et,...

Prix Renaudot : la 2e sélection exclut le livre autopublié sur Amazon

Fin de partie pour le Renaudot, prix littéraire de la rentrée qui aura su déclencher la plus grosse polémique du moment. En choisissant un ouvrage autopublié sur Amazon, le jury s’était fait largement houspiller : les libraires montaient au créneau, protestant que cette sélection était absurde. Non pas pour l’autopublication, mais bien pour Amazon..   La nouvelle sélection du Renaudot montre que les jurés ont su faire le bon choix – celui d’arrêter d’avoir les oreilles qui sifflent. Et voici comment Marco Kosksas et son Bande de...

Amazon, autoédition : ce que l'affaire Renaudot dit de l'édition en France

À l’heure du triomphe des chaînes d’information en continu, on trouve beaucoup de fausses polémiques, auto-engendrées, qui tombent rapidement dans les limbes d’un fil Twitter ou d’une page Facebook. Et puis il y a les vraies controverses, celles qui pointent du doigt un réel dysfonctionnement du monde social.    Par Tom Connan, auteur indépendant   Ce fut le cas de celle déclenchée par la sélection d’un livre de Marco Koskas – qu’il avait eu le malheur d’autoéditer – au Renaudot. Il y avait là quelque chose qui ne passait pas, pour le jeune...

Renaudot : Marco Koskas dénonce “l'hypocrisie de l'argument” des libraires

Depuis plusieurs jours, une partie des libraires français, soutenus par le Syndicat de la librairie française (SLF), donnent de la voix contre la première sélection des jurés du Prix Renaudot. Cette dernière fait apparaitre un ouvrage autopublié par son auteur, Marco Koskas, Bande de Français, qui n'est diffusé que sur Amazon. L'écrivain a répondu aux libraires, dénonçant « l'hypocrisie de l'argument ». (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0)     Quelques jours après la publication de la première sélection du Prix Renaudot, dans laquelle nous...