Association Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse

La rédaction - 11.10.2019

La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse

 

Fondée en 1975, la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse se consacre à la défense des écrivains, tant dans leurs créations que dans leurs droits. L’association compte plus de 1000 membres, dont l’activité éditoriale représente 1500 ouvrages publiés chaque année. 

 


L’association fut créée en 1984, après une dizaine d’années d’activité. Son plus grand fait d’armes fut d’avoir instauré un barème de rémunération pour les auteurs, lors de leurs interventions durant les salons.

 

Elle organise régulièrement des événements, formations, mais également des conférences. Chaque année, elle propose aux auteurs et illustrateurs de bénéficier d’un voyage à la Foire du livre de Bologne, spécialisée dans l’édition jeunesse.

 

Forte d’un engagement constant dans les combats liés à l’édition, elle est présente lors du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, pour apporter informations et conseils.

 

« Les critères d’adhésion à l’association sont rigoureux, mais la Charte n’entend pas se replier sur elle-même et intègre sans cesse de nouveaux membres. »

photo ActuaLitté CC BY SA 2.0

 

Ministère de la Culture : les auteurs au centre de la politique, ou presque

Le ministère de la Culture célèbre activement ses 60 années d’existence, commémorant ses premiers pas, depuis Malraux à nos jours. Pour l’occasion, le ministre Franck Riester, interviewé dans le JDD, a fait part des quatre axes prioritaires dans sa mission. Et l’on se dit qu’il y aura encore du travail à abattre.  ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Le carnet de bord du locataire de la rue de Valois tient en effet en quatre points identifiés :  1. L’art et la culture favorisent l’émancipation des citoyens 2. Les artistes et les créateurs sont au centre des...

Payer les dédicaces aux auteurs : et pourquoi pas des téléphones sans fil ?

Les déclarations de Jacques Génat auront mis le feu aux poudres. Depuis des jours, les différents membres de la chaîne du livre s’expriment sur le sujet de la rémunération à la présence lorsque les auteurs dédicacent avec le célèbre hashtag #PayeTonAuteur. La demande est simple : les auteurs veulent que leur temps de travail soit rémunéré… crédit Denis Bajram   Mais qui mieux que les premiers concernés pour exprimer leurs revendications ? Outrés par les propos de l’éditeur, se sont rapidement déversés sur les réseaux sociaux dessins et tribunes...

Dédicaces rémunérées : “Que gagne un éditeur à dénigrer ainsi notre travail ?”

Silène Edgar, autrice jeunesse et membre de la Charte. Comme de nombreuses créatrices et de nombreux créateurs de livres, elle vient de réagir aux propos de Jacques Glénat, publiés par ActuaLitté. Une réaction qui en suit bien d'autres. ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (photo d'illustration) Je suis assez amère et triste de voir qu’un éditeur puisse déconsidérer ainsi notre travail. Heureusement, mes éditeurs actuels sont bien plus respectueux et me soutiennent autant qu’ils le peuvent pour que je puisse continuer à vivre de ma plume et produire de nouveaux livres,...

“Écrire, dessiner, traduire, bref, créer est une vocation ET un métier.”

La question de la rémunération à la présence en festivals est soulevée depuis 2017 par le SNAC BD. Une approche qu'ont déjà instaurée les salons en littérature jeunesse. Or, l’année de la BD en France s’annonce comme le catalyseur de nombreuses questions sur les conditions de création des auteurs et autrices. La romancière Samantha Bailly apporte un témoignage personnel sur un sujet qui sera incontournable en 2020. ActuaLitté reproduit ici, avec son autorisation, l’intégralité de son message. ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Mars 2018. #Payetonauteur bat...

Interroger la rémunération des dédicaces : des questions aux réponses

Faisant suite à l’article « Rémunération des dédicaces : 2020 une année de la BD sans auteurs », paru ce 26 juin sur ActuaLitté, nous avons reçu un courrier d'un professionnel du secteur – à la fois auteur, éditeur, journaliste et organisateur de salon. Il a souhaité apporter un faisceau de réflexions, et un peu d'eau au moulin qui n'en manque pas.    La promotion de l’auteur La SGDL a mis en ligne l’an dernier un contrat d’édition annoté de remarques afin d’engager les auteurs à mieux lire, définir et négocier leur contrat d’édition...

Rémunération des dédicaces : 2020, une année de la BD sans auteurs ?

C’est au Labo de l’édition, situé au cœur du Quartier latin, que la Ligue des auteurs professionnels organisait une première journée participative, à l’attention de ses adhérents. L’occasion pour la jeune association regroupant plusieurs organisations professionnelles (La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le SNAC BD et les États Généraux de la BD), d’intégrer les auteurs à sa réflexion autour des problématiques concrètes que tous rencontrent aujourd’hui.  Dédicace de Kamui Fujiwara - Dragon Quest Les sujets n’ont d’ailleurs pas...

La passion de l’auteur, ou Pourquoi tout travail mérite 10 % (même si on l’aime)

Naïma Murail Zimmermann est autrice d'une quarantaine d'ouvrages. Membre de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse et de la Ligue des auteurs professionnels, elle livre ici un récit sans fard du quotidien d'auteur, de la réalité des pratiques de rémunération, et le revendique haut et fort : écrire est un métier. Et qui dit métier, dit également encadrements pour rééquilibrer des rapports de force profondément déséquilibrés. Naïma Murail Zimmermann   J’ai récemment rencontré un auteur dont le texte d’album venait d’être accepté chez un...

“Les auteurs ne peuvent plus être la variable d'ajustement du secteur du livre”

Mardi prochain auront lieu les Etats Généraux du livre, dont le programme a été dévoilé. La revendication est lisible : 10 % minimum. Samantha Bailly, présidente de la Ligue des auteurs professionnels et vice-présidente de la Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, a publié sur sa page Facebook ce qui lui inspire la revendication. Nous reprenons ici son texte, qui a été partagé par de très nombreux auteurs : Kamil Rejczyk, CC BY 2.0   Les auteurs ne peuvent plus être la variable d’ajustement du secteur.   La revendication des Etats Généraux du livre...