Coronavirus : comment s'occuper en période de confinement ?

La rédaction - 01.04.2020

Closed


La période confinement décidée par les autorités françaises voit des millions de citoyens contraints de rester chez eux, parfois seuls, parfois avec des enfants de tous les âges. Aussi, des questions se posent : comment s'occuper lorsque l'on est enfermés pendant plusieurs semaines entre quatre murs ? Si le premier conseil peut être de se tourner vers sa bibliothèque pour lire quelques livres, disposer d'une connexion internet reste la garantie de pouvoir accéder à de nombreuses ressources en ligne.

Il sera ainsi possible de découvrir gratuitement des milliers de classiques de la littérature, entrés dans le domaine public, au format numérique, ainsi que plusieurs centaines de films, gratuitement et légalement. Si cela ne suffit pas, des livres audio peuvent aussi être écoutés librement. Pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas regarder l'intégralité des séries Naruto et Naruto Shippuden ? Soit 720 heures de contenus, tout de même... 

Avec les plus jeunes, les coloriages pourront occuper quelques heures : outre les planches mises en ligne par des institutions du monde entier, un certain nombre d'auteurs de bandes dessinées proposent des dessins au trait, qu'il suffit d'imprimer ou de recopier... Enfin, du temps pour soi est aussi l'occasion d'apprendre et de se former, avec des ressources pédagogiques accessibles gratuitement...

Crédits photo : Rob Oo, CC BY 2.0

 

Les Chroniques du Confiné : La nuit, effrayante amie pour les enfants

ALBUM JEUNESSE – Fanny a peur quand la nuit tombe. Fanny a peur du noir, du silence, de l’obscurité. Elle préfère le soleil, les couleurs, les oiseaux qui chantent… Quand la nuit arrive, « elle avale tout », englobe tout, s’insinue partout, se faufile sous la porte d’entrée…. Fanny a peur de tout ce qui se cache dans la nuit. La nuit transforme, déforme, projette des ombres inquiétantes même le vieux chêne au fond du jardin devient un ennemi… ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Un soir, la maman de Fanny tente de la rassurer, et lui conseille de parler avec...

Coronavirus : Internet Archive ouvre une Bibliothèque nationale d'urgence

La plateforme Internet Archive, organisation américaine à but non lucratif dédiée à l’archivage du Web et pensée à la manière d’une bibliothèque numérique, vient d’ouvrir une Bibliothèque nationale d’urgence. Une réponse structurée à l'état de crise sanitaire mondiale. Depuis mardi 24 mars, plus de 1,4 million d'ouvrages sont ainsi disponibles en accès illimité aux internautes du monde entier.    Pixabay License « Pour répondre au besoin mondial et immédiat sans précédent d’accès à des documents de lecture et de recherche, à partir...

Retronews, une plateforme pour lire et découvrir la presse ancienne numérisée

Ouverte en 2016, la plateforme Retronews est la solution proposée par la Bibliothèque nationale de France pour consulter la presse ancienne numérisée, publiée entre le XVIIe siècle et 1945 et entrée dans le domaine public. Si la consultation reste gratuite, comme dans la bibliothèque numérique patrimoniale Gallica, Retronews propose des fonctionnalités avancées ainsi qu'une partie éditoriale payante, pour participer au financement de la numérisation de la presse ancienne. Capture d'écran Retronews Retronews, le site de presse de la Bibliothèque nationale de France,...

Pour être utile pendant le confinement, rendez l’histoire accessible

Si vos journées de confiné.e.s sont loin d’être productives et que vous voulez vous rendre utiles autrement que par le simple fait de rester chez vous, les bibliothèques et les archives sont à la recherche de bénévoles pour retranscrire des documents manuscrits. En plus d’aider à rendre accessible ces textes méconnus et ainsi contribuer à transmettre l’histoire aux générations futures, vous aurez en guise de support des documents inédits écrits de la main de Rosa Park, de Jeremy Bentham, Madame C.J. Walker ou encore de présidents américains.   Photo...

Coronavirus : “Lave toi les mains !” le livre jeunesse dont les ventes explosent

À l’ère du coronavirus, les parents sont encore plus désireux d’enseigner à leurs enfants les bonnes pratiques d’hygiène à adopter, notamment les « gestes barrières » afin de les protéger face à la pandémie. En témoigne une hausse des ventes de 2000 % d’un ouvrage de la série La Petite Princesse de Tony Ross intitulé Lave-toi les mains !.   Après l’engouement des lecteurs pour La Peste de Camus, c’est au tour d’un livre jeunesse de connaître une hausse de ses ventes au temps du coronavirus. Il s’agit de I Don't Want to Wash My Hands ! issu de la...

15 à 30 minutes de lecture en famille, pour éviter le stress

Trouver un livre, un manga, une bande dessinée ou tout autre, pour passer le temps, c’est une chose. Mais la lecture reste une activité solitaire — et l’on se plonge dans sa lecture au détriment de son entourage. L’association Silence On Lit ! propose de généraliser l’activité, en lisant en famille.   En entreprise, dans les établissements scolaires : Silence, On Lit ! intervient auprès de 400.000 lecteurs, jeunes et adultes. En période de confinement, pour éviter d’entendre un collectivement poussé : « Je m’ennuie », elle propose de...

Le Royaume-Uni ferme finalement toutes ses bibliothèques

Après plusieurs jours d'incertitude et d'inquiétude, les professionnels de la lecture publique, outre-Manche, sont soulagés : le Premier ministre Boris Johnson a finalement ordonné la fermeture des bibliothèques publiques ce lundi 23 mars. Le confinement s'est imposé au pays après un premier mot d'ordre qui favorisait « l'immunité collective », ou le fait qu'un maximum de personnes contaminées pourrait, à terme, faire disparaitre le coronavirus. Boris Johnson, lors de son allocution du 23 mars (Number 10, CC BY-NC-ND 2.0) Le 18 mars dernier, le gouvernement tenait...

Médecins Sans Frontières et le coronavirus : l'aide d'un éditeur

Engagé en France dans le soutien aux sans-abris et aux populations vulnérables, Médecins Sans Frontières bénéficiera d’un appréciable coup de pouce. Bêta Publisher annonce que 50 % des revenus sur les ventes de livres numériques, jusqu’à la fin de la période de confinement.    « Le pourcentage de nos auteurs n’est pas affecté par cette décision », rassure l’éditeur. « Ainsi, nous souhaitons encourager les gens à rester chez eux, à lire, et à faire une bonne action. » Actuellement, MSF est sur tous les fronts, avec la propagation du virus...