Coronavirus : comment s'occuper en période de confinement ?

La rédaction - 01.04.2020

Closed


La période confinement décidée par les autorités françaises voit des millions de citoyens contraints de rester chez eux, parfois seuls, parfois avec des enfants de tous les âges. Aussi, des questions se posent : comment s'occuper lorsque l'on est enfermés pendant plusieurs semaines entre quatre murs ? Si le premier conseil peut être de se tourner vers sa bibliothèque pour lire quelques livres, disposer d'une connexion internet reste la garantie de pouvoir accéder à de nombreuses ressources en ligne.

Il sera ainsi possible de découvrir gratuitement des milliers de classiques de la littérature, entrés dans le domaine public, au format numérique, ainsi que plusieurs centaines de films, gratuitement et légalement. Si cela ne suffit pas, des livres audio peuvent aussi être écoutés librement. Pour varier les plaisirs, pourquoi ne pas regarder l'intégralité des séries Naruto et Naruto Shippuden ? Soit 720 heures de contenus, tout de même... 

Avec les plus jeunes, les coloriages pourront occuper quelques heures : outre les planches mises en ligne par des institutions du monde entier, un certain nombre d'auteurs de bandes dessinées proposent des dessins au trait, qu'il suffit d'imprimer ou de recopier... Enfin, du temps pour soi est aussi l'occasion d'apprendre et de se former, avec des ressources pédagogiques accessibles gratuitement...

Crédits photo : Rob Oo, CC BY 2.0

 

Coronavirus : Paulo Coelho met à disposition certains livres gratuitement

Alors que le confinement rend de plus en plus difficile l’accès aux livres, les maisons d’édition ainsi que les auteurs redoublent d’efforts pour que les ouvrages puissent quand même se retrouver entre les mains des lecteurs. Pour ce faire, le romancier brésilien Paulo Coelho a décidé de rendre certains de ses titres en format numérique gratuits.   Paulo Coelho à la Foire du Livre de Francfort, en 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Cadavres esquis, coloriages, dessins, défis : sur les réseaux sociaux, les auteurs font preuve d'ingéniosité pour occuper leurs...

Boycotter Amazon en période de coronavirus, pour soutenir les librairies ?

Ce 22 mars, quelque 60.000 médecins hospitaliers s’adressaient au président de la République, demandant un respect plus strict des mesures. « Nous aider, c’est respecter strictement le confinement », indiquaient-ils, appelant le chef de l’État à intervenir. Rouvrir les librairies, dans ces conditions, serait un impératif ?  simone.brunozzi, CC BY SA 2.0   Pas question de faire prendre de risques sanitaires, clame avec force un collectif d’écrivains, éditeurs, et syndicats. Mais moins encore de laisser libre cours à Amazon. « Nous voulons dire à Bruno...

Fédération Wallonie-Bruxelles : les bibliothèques “doivent rester ouvertes”

Depuis la publication d'une circulaire informative effective à partir du 21 mars dernier, les professionnels de la lecture publique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la partie francophone de la Belgique, s'interrogent : les bibliothèques « doivent rester ouvertes », indique le document, « uniquement comme point de retrait de livres et dans le respect des mesures de distanciation sociale ». Ce service est considéré comme indispensable par Bénédicte Linard, ministre de la Culture de la Communauté française. Médiathèque Les 7 lieux, Bayeux (photo...

Et si Amazon soutenait les librairies en abondant le fonds de solidarité ?

L’idée est un peu folle : elle a germé dans l’esprit d’un… éditeur. Une première enveloppe d’urgence de 5 millions € sera débloquée par le Centre national du livre pour aider l’interprofession. Par la suite, Bercy viendra abonder avec une somme plus significative. Mais dans l’intervalle, pourquoi Amazon ne deviendrait pas solidaire de la chaîne ?   Toute pétition porte sa part d’utopie, aspirant à un monde meilleur, que l’on ferait changer par le pouvoir de l’engagement collectif. Patrick Cova, patron des éditions Parole, y croit : il...

Maroc : la Bibliothèque nationale assure le service malgré sa fermeture

Conformément aux mesures de précaution prises au Maroc pour contrer la propagation de la pandémie du coronavirus, la Bibliothèque nationale située à Rabat (BNRM) a dû fermer ses portes. L’institution a cependant décidé de continuer à fournir ses services à distance.   Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc – Nawalbennani, CC BY SA-3.0 Pour endiguer l’épidémie du Covid-19, les autorités marocaines ont annoncé l’entrée en vigueur de « l’état d’urgence sanitaire » le 20 mars 2020 à 18 heures, et ce, jusqu’au 20 avril 2020. Avant cette...

Pour tuer le temps, réinventez les planches de Riad Sattouf

Votre pile à lire est bientôt terminée et vous cherchez de nouvelles activités à faire en cette période de confinement ? Les auteurs, illustrateurs, coloristes, traducteurs ont lancé quelques propositions sur les réseaux sociaux afin de faire passer le temps. C’est au tour de l’auteur de bande dessinée Riad Sattouf de solliciter la créativité de ses abonnés...     Pour occuper les journées de ces followers, Riad Sattouf a mis en ligne six pages sans textes ni couleurs de trois de ses bandes dessinées : Les cahiers d’Esther, Pipit Farlouse sans oublier...

Librairies : François Busnel corrige le tir, le Dr Didier Raoult veut des tests

Depuis le passage de Bruno Le Maire sur France Inter, le livre — et avec lui les librairies — a acquis un nouveau statut. Vendre ou ne pas vendre, la question était partiellement résolue, quand le gouvernement a indiqué que les librairies ne figuraient pas au registre des commerces indispensables. Il est pourtant un ouvrage qui ne ferait manifestement pas de mal – pas de chance, il est en numérique… rottonara, CC 0   Même François Busnel s’est pris les pieds dans le plat de cette demande piège. Invité par Ali Rebeihi le 20 mars dans Grand bien vous fasse, le...

Des couleurs dans le confinement : des livres de coloriage en accès libre

Les heures sont longues, pendant le confinement qu'impose la crise sanitaire due au coronavirus. Si vous manquez d'idées pour vous occuper ou captiver les plus jeunes, pourquoi ne pas se tourner vers le coloriage ? Activité aux multiples vertus, notamment relaxantes, le coloriage ne nécessitera que des crayons, des feutres, et une imprimante. Et si l'encre vient à manquer, pourquoi ne pas recopier à la main les dessins à colorier ? Une vocation pourrait naitre... Carte postale du fonds Victor Collin de Plancy. Vers 1900 [CP 2.40.5] Photo Médiathèque Jacques-Chirac,...