Coronavirus : l'industrie du livre face à l'épidémie

La rédaction - 04.06.2020

coronavirus
 
Cela avait commencé avec quelques cas en Chine, mal recensé et des perturbations dans l’économie du pays. Et rapidement, le coronavirus est devenu l’invité tragique de l’année 2020. Les cas se sont multipliés et les décès sont survenus peu après. Avec des conséquences diverses dans l’industrie du livre, à travers le monde.

Dans un premier temps, ce sont les imprimeurs en Chine qui ont été les premiers concernés, puis, avec la propagation du COVID-19, les États ont dû prendre des mesures. Conséquences, les manifestations en France tombent sous le coup d’une interdiction quand elles réunissent plus de 5000 personnes dans un espace confiné.

Premier concerné, le salon Livre Paris, annulé. Quelques semaines plus tôt, la Foire du livre de Bologne avait décidé de reporter la manifestation. Puis, le premier grand événement professionnel en Europe, la London Book Fair, a décidé de jeter l’éponge, accusant de très nombreux désistements. 

En l’absence pour l’heure de vaccin, le gouvernement français, à l’instar d’autres, a mis en ligne des consignes sanitaires à suivre. A priori, seuls les gestes barrières, mesures de bon sens, sont aujourd’hui en mesure de freiner la circulation. 

Dans tous les cas, un numéro vert est disponible, 24 h/24 et 7 j/7 : 0 800 130 000. À cette heure, 73 pays ont recensé des cas.


crédit photo : Radio Alfa, CC BY ND NC 2.0


 

Décès de Manu Dibango : pour la création d’un panthéon au Cameroun

Le saxophoniste ténor Manu Dibango compte parmi les nombreuses victimes du coronavirus : né le 12 décembre 1933, à Doualo, le musicien camerounais nous a quittés ce 24 mars. La mort d’Emmanuel N’Djoké Dibango, de son vrai nom, a laissé une certaine amertume face au manque de reconnaissance des artistes au Cameroun. L’écrivain et poète camerounais Timba Bema propose ici de créer un lieu, un Panthéon, pour leur rendre hommage. Emerson Marques Pedro, CC BY ND NC 2.0 La progression du Covid-19 ébranle toutes les sociétés humaines dans leurs fondements. Elle les...

Les gouvernements d'Europe appelés à protéger les librairies

L’Europe a recensé plus de 200.000 cas de coronavirus pour l’heure, et l’Union européenne est sollicitée pour déclencher le fonds de secours. Le Mécanisme européen de stabilité prendrait ici tout son sens, affirment les ministres de France, d’Italie et d’ailleurs. Mais comme souvent, des désaccords ralentissent les procédures… crédit EIBF   De son côté, la Fédération européenne et internationale des libraires revient, un peu tard maintenant, sur la fermeture forcée des librairies. La FEIL invite en effet les dirigeants à se remémorer « de...

Fais pas ci, fais pas ça : un manuel de bonnes manières du XVe siècle

Se laver les mains avant de passer à table, ne pas mettre ses doigts dans son nez, ni parler la bouche pleine, encore moins éructer en plein repas : les bonnes manières font partie des apprentissages obligatoires, pour les plus jeunes. Et ce, depuis un moment : la British Library a mis en avant le Lytille Childrenes Lytil Boke au sein de ses collections, un manuel de bonnes manières du XVe siècle... Gravure de F. Barnard dans un livre de Dickens  (photo d'illustration, Fondo Antiguo de la Biblioteca de la Universidad de Sevilla, domaine public) Les enfants du...

Pour la filière du livre en Italie, l'apocalypse a pour nom coronavirus

L’épidémie semble se calmer en Italie, qui enregistre pour la deuxième journée une diminution des nouveaux cas de coronavirus. Cependant, l’industrie du livre, déjà à l’heure des bilans, dresse un tableau apocalyptique. La crise sanitaire a frappé très durement la filière du livre, avec 61 % des éditeurs qui prévoient des licenciements. ActuaLitté CC BY SA 2.0   La perspective fait froid dans le dos : 18.600 livres de moins à paraître et 40 millions d’exemplaires ne seront pas imprimés. La chute est vertigineuse. Le COVID-19 qui est venu à bout de la...

Coronavirus : “Lave toi les mains !” le livre jeunesse dont les ventes explosent

À l’ère du coronavirus, les parents sont encore plus désireux d’enseigner à leurs enfants les bonnes pratiques d’hygiène à adopter, notamment les « gestes barrières » afin de les protéger face à la pandémie. En témoigne une hausse des ventes de 2000 % d’un ouvrage de la série La Petite Princesse de Tony Ross intitulé Lave-toi les mains !.   Après l’engouement des lecteurs pour La Peste de Camus, c’est au tour d’un livre jeunesse de connaître une hausse de ses ventes au temps du coronavirus. Il s’agit de I Don't Want to Wash My Hands ! issu de la...

15 à 30 minutes de lecture en famille, pour éviter le stress

Trouver un livre, un manga, une bande dessinée ou tout autre, pour passer le temps, c’est une chose. Mais la lecture reste une activité solitaire — et l’on se plonge dans sa lecture au détriment de son entourage. L’association Silence On Lit ! propose de généraliser l’activité, en lisant en famille.   En entreprise, dans les établissements scolaires : Silence, On Lit ! intervient auprès de 400.000 lecteurs, jeunes et adultes. En période de confinement, pour éviter d’entendre un collectivement poussé : « Je m’ennuie », elle propose de...

Le Royaume-Uni ferme finalement toutes ses bibliothèques

Après plusieurs jours d'incertitude et d'inquiétude, les professionnels de la lecture publique, outre-Manche, sont soulagés : le Premier ministre Boris Johnson a finalement ordonné la fermeture des bibliothèques publiques ce lundi 23 mars. Le confinement s'est imposé au pays après un premier mot d'ordre qui favorisait « l'immunité collective », ou le fait qu'un maximum de personnes contaminées pourrait, à terme, faire disparaitre le coronavirus. Boris Johnson, lors de son allocution du 23 mars (Number 10, CC BY-NC-ND 2.0) Le 18 mars dernier, le gouvernement tenait...

Coronavirus : Paulo Coelho met à disposition certains livres gratuitement

Alors que le confinement rend de plus en plus difficile l’accès aux livres, les maisons d’édition ainsi que les auteurs redoublent d’efforts pour que les ouvrages puissent quand même se retrouver entre les mains des lecteurs. Pour ce faire, le romancier brésilien Paulo Coelho a décidé de rendre certains de ses titres en format numérique gratuits.   Paulo Coelho à la Foire du Livre de Francfort, en 2014 (ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Cadavres esquis, coloriages, dessins, défis : sur les réseaux sociaux, les auteurs font preuve d'ingéniosité pour occuper leurs...