Coronavirus : l'industrie du livre face à l'épidémie

La rédaction - 01.04.2020

coronavirus
 
Cela avait commencé avec quelques cas en Chine, mal recensé et des perturbations dans l’économie du pays. Et rapidement, le coronavirus est devenu l’invité tragique de l’année 2020. Les cas se sont multipliés et les décès sont survenus peu après. Avec des conséquences diverses dans l’industrie du livre, à travers le monde.

Dans un premier temps, ce sont les imprimeurs en Chine qui ont été les premiers concernés, puis, avec la propagation du COVID-19, les États ont dû prendre des mesures. Conséquences, les manifestations en France tombent sous le coup d’une interdiction quand elles réunissent plus de 5000 personnes dans un espace confiné.

Premier concerné, le salon Livre Paris, annulé. Quelques semaines plus tôt, la Foire du livre de Bologne avait décidé de reporter la manifestation. Puis, le premier grand événement professionnel en Europe, la London Book Fair, a décidé de jeter l’éponge, accusant de très nombreux désistements. 

En l’absence pour l’heure de vaccin, le gouvernement français, à l’instar d’autres, a mis en ligne des consignes sanitaires à suivre. A priori, seuls les gestes barrières, mesures de bon sens, sont aujourd’hui en mesure de freiner la circulation. 

Dans tous les cas, un numéro vert est disponible, 24 h/24 et 7 j/7 : 0 800 130 000. À cette heure, 73 pays ont recensé des cas.


crédit photo : Radio Alfa, CC BY ND NC 2.0


 

Malgré le confinement, des services de portage de livres à domicile s'organisent

Depuis la mi-mars, les bibliothèques et médiathèques françaises ont fermé leurs portes, comme d'autres équipements culturels. Si un travail interne se poursuit, le plus souvent en télétravail, le lien avec les usagers est parfois maintenu par la mise en place ou le maintien d'un service de portage de livres à domicile. Ce qui n'est pas sans susciter l'inquiétude. Médiathèque Les 7 lieux, Bayeux (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Le livre est-il un bien de première nécessité ? La question, posée alors que la réouverture des librairies était...

Annulées, les manifestations littéraires attendent “des preuves de solidarité”

L’événementiel souffre du coronavirus, voilà qui relève du pléonasme. Dans le paysage littéraire, salons et festivals constituent un maillon incontournable. À l’instar des librairies, des réseaux de lecture publique ou des associations d’éducation populaire, la manifestation littéraire incarne un pan de la vie des livres, des éditeurs… et des auteurs. Avec la propagation du Covid-19, leurs annulations en série posent tout de même de sérieuses questions. ActuaLitté, CC BY SA 2.0 (Festival du Premier roman de Chambéry - photo d'illustration)    La...

#ConfinementLecture : encore plus de livres numériques et audio gratuits

Face au succès du site confinementlecture.com, e-Dantès et les éditeurs partenaires poursuivent leur mission pour aider les lecteurs à découvrir toujours plus de livres pendant cette période difficile qu'est le confinement. La société de diffusion spécialisée dans le livre numérique et audio a annoncé le prolongement de la plateforme jusqu'au 16 avril 2020 et l'arrivée de 6 nouveaux éditeurs. Photo d'illustration - pixabay license   Pour rappel, e-Dantès a lancé le site confinementlecture.com le 20 mars dernier en réponse à la crise sanitaire du...

Des livres-jeux à télécharger gratuitement pour découvrir Paris en s'amusant

Parcourez en famille, les grands moments de l’évolution de Paris, ses architectures et la vie de ses habitants avec la version numérique et gratuite du livre jeux « de Lutèce au Grand Paris » pour apprendre en s’amusant à la maison ! Walkerssk CC 0 La première partie de ce récit pédagogique retrace en trois grands chapitres la fabrication de Paris depuis les origines de la cité jusqu'au Paris révolutionnaire puis impérial. Rythmé par des textes courts et de nombreux jeux, ce voyage, conçu par Christine Dodos-Ungerer et illustré par Juanma Gomez offre une...

Indispensable en période de pandémie : l'appareil qui désinfecte les livres

Les informations sur la durée de vie du coronavirus diffèrent, malheureusement. On considère qu’il est cependant en mesure de survivre 5 jours sur des surfaces en carton. Mais quid de la couverture pelliculée d’un livre de poche, ou de celle d’un grand format ? Eh bien… les études manquent. MichaelGaida CC 0   ActuaLitté avait très rapidement posé la question : peut-on attraper le coronavirus avec des livres, empruntés à la bibliothèque. Sur une surface sèche comme celle d’un ouvrage, les estimations indiquaient alors qu’au-delà de trois heures, le...

Fonds d’urgence : l'État abandonne-il les auteurs ?

Alors que les organisations professionnelles d’auteurs multipliaient les communiqués d’alerte ces derniers jours, la tension est montée d’un cran. Depuis le début de la crise coronavirus, le ministère de la Culture avait seulement annoncé des mesures par secteurs : musique, théâtre, cirque de la rue, patrimoine, livre, etc. La seule page dédiée à la crise laissait les auteurs sceptiques : un renvoi vers des adresses mail et rien pour les artistes-auteurs. De quoi laisser amer après la déception du rapport Racine... les auteurs au centre, vraiment ? RyanMcGuire...

Coronavirus : la copie privée et les irrépartissables au secours des auteurs

La rue de Valois le reconnaît bien volontiers : le Covid-19 a directement frappé les artistes-auteurs. À cette fin, le ministre expose son plan de combat, découlant des « mesures d’urgence transversales annoncées par le Gouvernement ». S’y ajoutent des éléments sectoriels, afin de répondre aux spécificités de chaque situation. Franck Riester - ActuaLitté, CC BY SA 2.0   « Pour le monde de la Culture, cette crise a commencé dès la mi-mars 2020 avec l’interdiction des rassemblements, la fermeture des établissements scolaires et la brusque interruption...

Pandémie et confinement : un risque d'effondrement pour l'édition

L’impact du coronavirus sur la planète, le commerce, les activités humaines reste inquantifiable. Secteur par secteur, les professionnels commencent cependant à analyser les répercussions de la maladie, et les méthodes employées pour lutter. L’association des éditeurs Hauts-de-France compte 55 maisons membres. Et dévoile un premier bilan. mohamed hassan CC 0   « Sans un accompagnement fort à très court terme, c’est tout un pan de l’industrie culturelle en région qui pourrait bien s’effondrer, comme le montrent les chiffres parfois alarmants communiqués...