De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

La rédaction - 17.02.2020


crédit ministère de la Culture

 
141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.
 
Reconnaissant officiellement « la dégradation de la situation économique et sociale des artistes-auteurs [qui] se traduit par une érosion de leurs revenus, en dépit de l’augmentation générale de la valeur créée », le rapport incite les pouvoirs publics à une politique tournée vers les créateurs.

Or, si les aspects économiques importent en premier lieu, le rapport n’exclut rien des autres difficultés, d’où découle le malaise ambiant. 

Et d’évoquer « l’insuffisante prise en compte des conséquences pour eux de certaines réformes sociales, les difficultés administratives auxquelles ils se heurtent trop souvent, ainsi que la perspective de la réforme des retraites, perçue comme une menace pour le système de sécurité sociale des artistes-auteurs ». 

Attendu avec impatience, accueilli avec soulagement par les artistes-auteurs, il doit encore se traduire dans un « plan d’action et [un] calendrier » que le ministre dévoilera. 

Outre l’analyse des 23 recommandations du rapport, ce dossier relate l’historique et les multiples interventions des organisations. « Il contient beaucoup de pistes, auxquelles nous continuerons de réfléchir dans les prochains mois », indique la Ligue des auteurs professionnels, à l’origine de nombre de mesures proposées. « Mais, ayez-en bien conscience [monsieur Riester], c’est une bonne partie de l’avenir culturel de la France que vous tenez entre vos mains. »

 

Les artistes-auteurs veulent prendre leur avenir en main

Avec la communication du Rapport Racine, les artistes auteurs ont pu apprécier à sa juste mesure le travail fourni par l’ancien président de la BnF. Rassurant, encourageant sur bien des points, le document liste 23 recommandations pour améliorer la situation des créateurs. Mais les revendications ne s’arrêteront pas à la porte d’un rapport. après le rapport, on repart au turbin - pixabay licence   Onze organisations d’auteurs s’adressent, une fois encore, à Franck Riester, ministre de la Culture, et Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Si le...

Rapport Racine : 3 axes pour aider concrètement les créateurs

#RAPPORTRACINE – Le rapport Bruno Racine traite de nombreux sujets cruciaux. D’abord le statut professionnel des artistes-auteurs. Ensuite, la représentativité et la défense collective. Enfin, l’AA individuel dans la société. Trois grands axes riches en analyses poussées et en propositions très concrètes et novatrices pour améliorer les conditions de création. Pour « conforter l’artiste-auteur individuellement », le nerf de cette guerre reste l’argent et l’information, deux ressources qui font cruellement défaut. Oscar Wilde - photo...

Rapport Racine : La “professionnalité”, un statut pour les artistes-auteurs

#RAPPORTRACINE – Attendu, très attendu le rapport de Bruno Racine, intitulé L’auteur et l’acte de création vient de sortir ! Les vœux des auteurs auront été exaucés, à une semaine du festival BD d’Angoulême qui cristallise toutes les tensions. Au fil de 23 recommandations, ce rapport propose un nouveau regard sur les professions d’artistes-auteurs, le tout accompagné d’un calendrier de mise en œuvre. Des mesures ambitieuses et novatrices, qui confirment que les artistes-auteurs ont enfin été entendus. Bruno Racine - ActuaLItté, CC BY SA 2.0   La toute...

Rapport Racine : Une défense collective pour les auteurs, et de vrais moyens

#RAPPORTRACINE – Si le statut des artistes-auteurs est au cœur du rapport de Bruno Racine, ce dernier fait la part belle à la question de la défense collective. Dans la perspective de renforcer la défense et la protection de leurs professions, plusieurs propositions de réformes reconfigurent le paysage de la négociation.  Un cadre plus ferme, un calendrier de changements à voir entérinés rapidement, un financement pour assurer l’indépendance et l’équipement des organisations professionnelles... toutes ces propositions pourraient changer drastiquement le rapport de...

L’avenir de l’auteur : animateur socio-culturel ?

ENQUÊTE – Mathieu Simonet, président de la Société des Gens de Lettres, a publié dans l’Obs une tribune qui retrace son parcours personnel. Il en profite pour soumettre des idées afin d’augmenter les revenus des auteurs. Une vision de l’écrivain qui suscite une vague d’agacement chez de nombreux auteurs vivant de leur création. Dans le choeur des auteurs - Bernard Spragg. NZ, domaine public   « En 2010, être payé pour écrire ne me venait pas à l’esprit. Pour moi, l’argent que je percevais était la “cerise sur le gâteau” (qui s’ajoutait à...

Manifestation : pour Angoulême 2020, les auteurs de BD débrayent

FIBD 2020 - Angoulême deviendra un haut lieu de la contestation sociale, dans le monde culturel. Après l’appel à une Marche en janvier 2015, pour dénoncer la réforme des retraites que portait le RAAP, un débrayage était annoncé en janvier 2016. Le décret sur la réforme était passé en catimini, et la réforme RAAP/IRCEC prenait forme. Quatre ans plus tard, le goût de la mobilisation revient. Avec celui du sang… ActuaLitté, CC BY SA 2.0 - Angoulême 2015   On le sentait venir, gros comme une illustration sur double page géante : à l’approche du festival BD...

L'industrie du livre en panique : que prépare le ministère de la Culture ?

EXCLUSIF – L’année commence avec un mini-séisme dans l'édition : l’épicentre se situe non loin du ministère de la Culture. Mais l’onde de choc se propage à grande vitesse. À cette heure, l’affolement de l’interprofession est à la hauteur du manque d’informations. Panique à bord : touche pas à ma DGMIC, la Direction générale des Médias et des Industries culturelles. y'a quelqu'un ? -pixabay licence   Onze organisations professionnelles regroupant auteurs, éditeurs, libraires, distributeurs de loisirs culturels, traducteurs, bibliothécaires, mais...

Maintenir la précarité des auteurs pour garantir la bonne santé de l'édition ?

Les ventes de livres en 2019 ont peut-être augmenté, mais le partage de la valeur n’est pas encore au rendez-vous. En effet, le président du Syndicat national de l’édition évoquait sa défiance quant à l’intervention souhaitée du législateur. L’idée qu’une rémunération minimale — 10 % de droits d’auteur — soit inscrite dans la loi n’était pas souhaitable. Janus devenu tricéphale - pixabay licence   En période difficile, indiquait Vincent Montagne, la tentation « est grande de se tourner vers l’État et les pouvoirs publics pour légiférer,...