De l'auteur à la création : le rapport Racine, une nouvelle politique publique

La rédaction - 17.02.2020


crédit ministère de la Culture

 
141 pages de constats, d’observations, de commentaires, découlant des différentes auditions menées ces derniers mois : le rapport de Bruno Racine fait office de pavé dans la mare, lancé depuis les hauteurs de la tour Montparnasse. Et le ministre de la Culture, Franck Riester, se laisse encore quelques semaines avant de présenter les mesures qui en découleront.
 
Reconnaissant officiellement « la dégradation de la situation économique et sociale des artistes-auteurs [qui] se traduit par une érosion de leurs revenus, en dépit de l’augmentation générale de la valeur créée », le rapport incite les pouvoirs publics à une politique tournée vers les créateurs.

Or, si les aspects économiques importent en premier lieu, le rapport n’exclut rien des autres difficultés, d’où découle le malaise ambiant. 

Et d’évoquer « l’insuffisante prise en compte des conséquences pour eux de certaines réformes sociales, les difficultés administratives auxquelles ils se heurtent trop souvent, ainsi que la perspective de la réforme des retraites, perçue comme une menace pour le système de sécurité sociale des artistes-auteurs ». 

Attendu avec impatience, accueilli avec soulagement par les artistes-auteurs, il doit encore se traduire dans un « plan d’action et [un] calendrier » que le ministre dévoilera. 

Outre l’analyse des 23 recommandations du rapport, ce dossier relate l’historique et les multiples interventions des organisations. « Il contient beaucoup de pistes, auxquelles nous continuerons de réfléchir dans les prochains mois », indique la Ligue des auteurs professionnels, à l’origine de nombre de mesures proposées. « Mais, ayez-en bien conscience [monsieur Riester], c’est une bonne partie de l’avenir culturel de la France que vous tenez entre vos mains. »

 

La rémunération minimum pour les auteurs : refus catégorique des éditeurs

Présentant ses vœux pour l’année 2020, Vincent Montagne s’est plié à l’exercice délicat d'établir un panorama de l’industrie du livre. Il présentait d’ailleurs l’objet comme un outil incontournable – et moteur de la création, notamment dans le cinéma. Plus encore, le livre incarne un « vecteur de développement économique pour notre pays ». Car « le livre et la lecture sont des enjeux sociétaux essentiels et méritent d’être défendus », assure-t-il. oups... pixabay licence   Pour autant, la relative bonne santé du secteur ne doit pas...

Un chantier colossal, mais où est le rapport de Bruno Racine ?

Lors du lancement de l’année de la BD, tout le monde se souvient des mots de Jul, le parrain : « Le rapport Racine est un animal fabuleux, comme le Marsupilami ! On sait qu’on va le voir, mais on ne sait pas quand ! » Diatribe lancée devant le ministre Franck Riester qui avait soulevé une certaine gêne. Mais juste, ô combien !   Ce rapport est le résultat très attendu d’une ambitieuse mission sur l’acte de création, la mission « Bruno Racine ». Pré-annoncée au Festival BD d’Angoulême 2019, puis dévoilée à Livre Paris 2020, cette...

Urssaf et les artistes auteurs : Franck Riester fait enfin un premier pas

Pas de trêve pour les fêtes pour les artistes-auteurs. Depuis plusieurs jours, les dysfonctionnements de l’URSSAF occupent toutes les discussions entre créateurs et créatrices. Le ministre de la Culture, Franck Riester, vient de communiquer son soutien à ces derniers et la garantie que ses services et ceux de la sécurité sociale mettaient tout en œuvre pour sortir de cette crise administrative. on sort le cric... enfin - pixabay licence   Pour tenter d’accompagner les auteurs dans ce dédale kafkaïen, la Ligue des auteurs professionnels a relayé certaines...

Laurence Cassegrain, dans le train de la bande dessinée jusqu'en 2020

L'année 2020 approche, et avec elle l'événement que le ministère de la Culture compte mettre en place autour de la bande dessinée. Les grands succès du secteur ne laissent pas ignorer la précarité de nombreux créateurs, et Laurence Cassegrain, administratrice générale du ministère de la Culture, avait été chargée de l'élaboration d'un plan d'action pour améliorer leur condition. On apprend que sa mission s'étendra jusqu'à la fin de l'année 2020. (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Un arrêté du 24 décembre 2019 publié au Journal officiel...

Climat délétère : l'insécurité sociale des artistes-auteurs

EXCLUSIF – La crise sociale se prolonge du côté des artistes-auteurs. Alors que le pays est dans la rue pour dénoncer le projet de réforme du régime de retraite, s’ajoute pour les créateurs la question du régime de sécurité sociale. Dans un courrier adressé aux ministres de la Culture, Franck Riester, et des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, 12 syndicats et organisations d’artistes-auteurs tentent une nouvelle fois de se faire entendre. au bout du couloir... la lumière ? pixabay licence   Franck Riester n’a pas encore fait part de ses états d’âme...

Les bibliothèques et les auteurs au coeur du budget 2020 de la Culture

Avec l’objectif annoncé de soutenir « les filières de la création », mais également de « fédérer les industries culturelles et créatives », le budget du ministère de la Culture pour 2020 se veut prometteur. Intention suprême : « réaffirmer notre souveraineté culturelle », assure le ministre Franck Riester. État des lieux.   Alors que deux jours auparavant Google avait claqué la porte en annonçant son refus de rémunérer les sites de presse,   le budget 2020 était présenté ce 27 septembre par la rue de Valois, dans le cadre du projet de loi...

Ministère de la Culture : les auteurs au centre de la politique, ou presque

Le ministère de la Culture célèbre activement ses 60 années d’existence, commémorant ses premiers pas, depuis Malraux à nos jours. Pour l’occasion, le ministre Franck Riester, interviewé dans le JDD, a fait part des quatre axes prioritaires dans sa mission. Et l’on se dit qu’il y aura encore du travail à abattre.  ActuaLitté, CC BY SA 2.0   Le carnet de bord du locataire de la rue de Valois tient en effet en quatre points identifiés :  1. L’art et la culture favorisent l’émancipation des citoyens 2. Les artistes et les créateurs sont au centre des...

Rémunération des dédicaces : 2020, une année de la BD sans auteurs ?

C’est au Labo de l’édition, situé au cœur du Quartier latin, que la Ligue des auteurs professionnels organisait une première journée participative, à l’attention de ses adhérents. L’occasion pour la jeune association regroupant plusieurs organisations professionnelles (La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, le SNAC BD et les États Généraux de la BD), d’intégrer les auteurs à sa réflexion autour des problématiques concrètes que tous rencontrent aujourd’hui.  Dédicace de Kamui Fujiwara - Dragon Quest Les sujets n’ont d’ailleurs pas...